Trésorerie excédentaire d’entreprise Comment placer son excédent de trésorerie ?

Contenu mis à jour le 11 mars 2024

Un excédent de trésorerie trop important sur les comptes bancaires de votre entreprise ne rapporte rien et, face à l’inflation, vous fait même perdre de l’argent. Plusieurs solutions existent pour placer la trésorerie de votre entreprise.

Qu’est-ce que la trésorerie excédentaire ?

Qu’est-ce que la trésorerie excédentaire ?

La trésorerie d’une société est qualifiée d’excédentaire lorsque les liquidités générées par l’activité sont supérieures à son besoin en fonds de roulement (BFR) pour exercer cette même activité.

Afin de s’assurer de la stabilité financière d’une société, son besoin en fonds de roulement doit toujours être couvert par son fonds de roulement. 

Comment placer un excédent de trésorerie ?

Il existe différentes possibilités pour placer la trésorerie excédentaire d’une entreprise. Il convient avant toute chose de prendre en compte la situation de l’entreprise, le contexte économique, ainsi que la législation applicable, afin d’identifier le montant à placer.

Ensuite, pour déterminer le placement adéquat, il est nécessaire de choisir entre des supports financiers ou immobiliers, de mesurer le risque encouru et de déterminer l’horizon de placement.  

Quelques solutions de placement de trésorerie excédentaire :

Placer votre trésorerie sur un compte à terme

Le CTA – compte à terme, est un compte sur lequel des liquidités sont placées et bloquées pendant une certaine période à court ou moyen terme. Il s’agit d’un placement sécurisé puisque le capital est garanti et le rendement sur la trésorerie est déjà connu au moment de la signature du contrat.

Les Produits structurés pour placer la trésorerie excédentaire de votre entreprise

Les produits structurés sont des instruments financiers pouvant offrir des rendements plus élevés que les placements traditionnels, en raison de leur exposition à des stratégies d'investissement plus complexes ou à des classes d'actifs moins courantes. Cependant, ces rendements potentiels sont généralement associés à des niveaux de risque plus élevés, il convient d’en échanger avec votre conseiller en gestion de patrimoine.


Investir l’excédent de trésorerie dans le non coté / Private Equity

Le Private Equity (ou capital investissement) permet d’investir au capital de sociétés non cotées en bourse à différents stades de leur développement. Le potentiel de rendement de ces produits est élevé. Néanmoins, la prise de risque est importante car il s’agit de placements à long terme, sans garantie en capital et bloqués pendant une certaine période.

Placer vos excédents de trésorerie sur un Contrat de capitalisation

Un contrat de capitalisation est un produit financier qui combine les caractéristiques d'une assurance-vie avec celles d'un placement financier. Il permet de placer et retirer son argent facilement tout en offrant de multiples possibilités d’investissements à l’intérieur.

Investir votre trésorerie d’entreprise dans des parts de SCPI, Sociétés Civiles de Placements Immobiliers

Les Sociétés Civiles de Placements Immobiliers sont des organismes de placement collectifs, qui ont pour objet l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier locatif. Elles permettent le versement de revenus réguliers correspondant à une quote-part des loyers nets encaissés par la société de gestion. Il s’agit de placements à long terme qui ne sont pas garantis en capital.

L’appréhension de la trésorerie excédentaire par les associés

L’appréhension de la trésorerie excédentaire par les associés

Les associés peuvent également faire le choix d’appréhender cette trésorerie si le résultat et les réserves de la société le permettent.

Dans ce cas, ils sont en principe fiscalisés à l’impôt sur les revenus (cf. lien Les revenus de capitaux mobiliers : dividendes et intérêts) au titre des dividendes qu’ils perçoivent. Ils disposent ainsi des liquidités à titre personnel pour leurs besoins personnels (investissements réalisés à titre personnel, accompagnement des enfants, réponse au train de vie etc.).

L’utilisation de certaines solutions de placement de trésorerie au sein des sociétés permet également de répondre à des objectifs personnels des associés, personnes physiques. Ces solutions de placement peuvent être utilisées comme support pour exfiltrer une quote-part de la trésorerie de l’entreprise en réduisant son coût fiscal par exemple.

Forts de plus de 30 ans d’expérience, nous sommes présents aux côtés de nos clients entrepreneurs à chaque étape de leur vie : du développement de leur activité à la transmission de leur entreprise en passant par la protection de leurs proches.

Chloé Vergain Responsable Ingénierie Patrimoniale - Pôle Chefs d'entreprises

Partager cette publication
Nous Contacter
Découvrir également
 
La cession d’une entreprise est une étape importante dans la vie d’un dirigeant, d’un actionnaire ou d’un associé. Il est primordial d’anticiper cette cession, d’autant plus lorsque cette société est détenue directement par les associés, sans l’intermédiaire d’une société holding.
Une société holding est une société qui détient des titres dans une ou plusieurs autres sociétés, communément appelés « filiales ».
Afin de faciliter la transmission de titres de sociétés au sein d’un groupe familial, le législateur a instauré un dispositif fiscal visant à réduire le coût fiscal de l’opération en exonérant de droits de mutations à titre gratuit trois quarts de la valeur des titres de l’entreprise. Il s’agit du Pacte Dutreil.
Une holding est une société qui détient directement ou indirectement des participations dans une ou plusieurs autres sociétés. Une holding et ses filiales forment ensemble un groupe de sociétés.
La transmission d’une activité professionnelle s’accompagne en général du départ à la retraite du dirigeant ou de l’exploitant. Elle peut être effectuée à titre onéreux ou gratuit. Il s'agit d'une étape clé dans la vie du dirigeant, qu'il convient d'anticiper.
La SPFPL est un type particulier de société holding. Elle est en principe soumise à l’impôt sur les sociétés et peut sous conditions bénéficier de certains régimes de faveur en présence d’une filiale à l’impôt sur les sociétés et notamment du régime mère-fille et de la niche Copé.
Il existe deux contraintes règlementaires propres aux professions libérales : la détention du capital social et des droits de vote et l'objet social de la société.
Une société tout comme un groupe de sociétés se construisent au fur et à mesure de leur développement. Il peut arriver qu’au cours de leur vie, ils soient confrontés à une nécessaire adaptation pour faire face à des changements économiques, macroéconomiques, juridiques, sociaux etc.
L’OBO (owner by out) est une opération de cession à soi-même, variante du traditionnel LBO. Elle permet à un dirigeant-actionnaire de créer une holding qui rachètera sa propre entreprise via un endettement bancaire. Découvrez notre cas-pratique dans ce nouvel article de l’Académie.