Publié le 29 janvier 2024

Placements financiers : quelles perspectives pour 2024 ?

2023 est déjà loin derrière nous… Alors que reste-t-il d’une année d’attentisme influencée par la hausse des taux et d’une épargne sans risque rémunératrice ?

Certaines classes d’actifs financières ont su tirer leur épingle du jeu en offrant un « market timing » attractif… mais les grands gagnants de l’année passée sont les comptes et dépôts à terme ayant pu atteindre un rendement entre 4 et 5 % chez certains établissements bancaires.

Prenons le temps de balayer les principales classes d’actifs et leurs perspectives !

Épargne bancaire 

L’épargne bancaire est toujours une composante importante du patrimoine des Français avec en première ligne une collecte nette de 25 milliards d’euros sur le livret A en 2023, dont le taux a été revalorisé à 3 % jusqu’en 2025. Intéressant donc pour placer son épargne liquide, mais toujours en dessous du niveau de l’inflation, ce qui constitue un mauvais choix sur du long terme.

Placements financiers cotés 

  • Fonds monétaires

Délaissés jusqu’à peu de temps, les fonds monétaires présentent au mois de janvier des taux actuariels entre 3 et 3,5 %. Ils sont la position idéale d’attente, dans un objectif de peaufiner sa stratégie d’investissement ou d’avoir une réserve de trésorerie pour saisir des opportunités. L’utilisation de ces fonds sera revue en cas de baisse des taux.

  • Obligations

De belles opportunités sur les obligations « Investment Grade » permettant d’encaisser des intérêts et d’espérer des plus-values dans le cadre d’une gestion active. En effet, si un éventuel ralentissement économique se matérialise et que les banques centrales diminuent les taux d’intérêt, la valorisation de ces obligations devrait bien se comporter.

Attention, aux défauts des entreprises de plus petite taille et plus risquées.

  • Actions

Troisième meilleure performance depuis 10 ans du CAC 40, qui réalise 16,5 % en 2023. Les distributions des 40 plus grandes entreprises françaises cotées s’élèvent à 97,5 milliards d’euros ! 

Et que dire des « 7 magnificents » (5 GAFAM + Nvidia & Tesla) qui règnent sur les marchés cotés ? Entre +45 % pour Alphabet la « moins » performante et + 217 % pour Nvidia.

Des hausses qui toutefois pourraient être contrariées par un ralentissement économique global ou un risque non embarqué lié à des facteurs exogènes… Les attentes sur les marchés actions restent donc limitées à ce stade.

  • Produits structurés

Entre visibilité sur la performance et protection du capital en cas de scénarios défavorables, les produits structurés devraient continuer d’attirer les investisseurs tout au long de 2024. En effet, la multitude de formules et d’indices permettent d’accompagner les différents évènements économiques et s’adaptent à la plupart des stratégies d’investissement.

Placements financiers non cotés 

Les levées en Private Equity ont souffert l’an passé, notamment à cause du coup d’arrêt des institutionnels. On peut donc être confiant sur les stratégies de LBO small et mid cap bien sélectionnées, dont les track records robustes dans le temps seraient résilients à un ralentissement économique.

Les besoins de liquidité comblés par les opérations de GP et LP leds offrent un excellent couple rendement/risque pour les investisseurs sur les marchés du secondaire.

Enfin, le crédit et la dette privée bénéficient d’un regain d’attractivité grâce à la combinaison hausse des taux / désintermédiation bancaire.

En ce début d’année, la diversification reste le maître mot en gestion privée, la plupart des classes d’actifs financiers offrant leur lot d’opportunités.

Avec un nouveau cycle immobilier devant nous, les discussions patrimoniales seront certainement riches les prochains mois…

A lire dans la même catégorie
 
2 juillet 2024

Si le testament existe depuis la Grèce antique, le mandat de protection future et le mandat à effet posthume sont deux outils juridiques modernes introduits en 2007 dans le Code civil français. Leur usage permet d’anticiper des situations de vulnérabilité ou de préparer ce qu’il adviendra de son patrimoine.

1 juillet 2024

L’acquisition de Primonial permet désormais à Crystal de cumuler 22 Mds€ d’encours équilibrés entre clientèle directe et intermédiée, une collecte brute supérieure à 5 Mds€, générant près de 300 M€ de chiffre d’affaires [...]

28 juin 2024

Les professions libérales mettent à disposition leur temps et leurs compétences au service de leurs clients ou de leurs patients. Il semble donc évident de les protéger aussi bien eux que leurs proches en cas d'altération de leur état de santé et de leur capacité à exercer leur métier. Plusieurs axes sont à considérer.

28 juin 2024

Une personne entretient des liens avec un ou plusieurs pays lorsqu'elle possède une ou plusieurs nationalités, séjourne de façon permanente ou ponctuelle dans un ou plusieurs États, a son patrimoine situé dans différents pays, ou bien encore, elle a des membres de sa famille qui résident dans un ou plusieurs États. Tous ces liens ont des incidences dans de nombreux domaines : le premier qui vient à l'esprit est la fiscalité, mais d'autres impacts sur les domaines civils et sociaux ne doivent pas être négligés.

31 mai 2024

Dans le contexte économique actuel et face à une législation fiscale de plus en plus complexe, optimiser son revenu imposable est devenu une préoccupation majeure pour de nombreux foyers. La recherche de solutions permettant de réduire sa charge fiscale tout en maximisant ses rendements financiers est au cœur des stratégies patrimoniales [...]

31 mai 2024

Il existe une multitude de supports d’investissement disponibles au sein des contrats d’assurance-vie. Toutes les classes d’actifs y sont représentées : fonds cotés, immobilier, produits structurés, Private Equity, et composeront l’allocation du souscripteur en fonction de ses objectifs et de son profil de risque.