28 novembre 2023

Réduction d’impôt ou déduction fiscale ? 30 jours pour agir !

Il reste actuellement 30 jours avant la fin de l’année. Soit autant de jours pour diminuer votre fiscalité, puisque les dépenses ouvrant droit à des réductions d’impôt doivent être décaissées au plus tard le 31 décembre 2023 pour produire un effet fiscal l’année prochaine. Pour ce faire, vous avez deux solutions :

  • La réduction d’impôt, qui vient diminuer directement l’impôt dû, dans la limite de 10 000 € ;
  • La déduction fiscale, qui vient diminuer la base imposable.

La réduction d’impôt


Sous certaines conditions, plusieurs possibilités s’offrent à vous pour baisser votre impôt, voici les plus fréquentes : 

  • Des investissements, comme la souscription au capital d’entreprises en direct ou via des FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) ou des FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation), l’acquisition de biens immobiliers régis par des dispositifs spécifiques (Pinel, Denormandie…), des opérations en outre-mer, dans les domaines forestiers…
  • L’emploi d’un salarié à domicile : entretien du logement, aide aux devoirs, aide aux personnes âgées…
  • La déduction des frais de garde pour jeunes enfants (y compris les frais de garde en crèche)
  • Le versement de dons à des organismes d’intérêt général (ceux-ci ne sont pas comptabilisés pour le plafond des 10 000 € de réduction d’impôt)

 La déduction fiscale


En diminuant votre base imposable, le gain d’impôt est proportionnel à votre tranche marginale d’imposition (de 11 % à 45 % selon les contribuables). Cette solution est donc particulièrement adaptée pour les personnes situées dans les tranches d’imposition élevées.

Parmi les mécanismes éligibles, les plus répandus sont :

  • Les versements sur des placements d’épargne retraite (type PER, Madelin...),
  • Les déficits fonciers, par la déduction des dépenses de travaux sur un bien immobilier locatif qui dépassent le montant des revenus perçus (sans plafond pour un monument historique),
  • Les versements de pension à un enfant majeur ou à un ascendant.

À noter, que ces dispositifs de déduction fiscale, exclus du plafonnement des niches fiscales, ont chacun leur propre plafond de déduction.


En finalité, pour optimiser son impôt à régler, il peut être pertinent de combiner plusieurs dispositifs de réductions d’impôts et de déduction fiscale. Néanmoins, il est important de rappeler que l’avantage fiscal doit toujours être perçu comme la cerise sur le gâteau, et non l’unique motivation de vos investissements et de vos décisions.


Amélie Ziegelmeyer

Directrice Régionale Gestion Privée

Lire aussi
 
11 juin 2024

Le Monde du chiffre édition 2024 : Une 9ème étoile au palmarès pour Laplace

Palmarès Le Monde du Chiffre : Laplace décroche sa 9ème étoile consécutive dans la catégorie Gestion de Patrimoine [...]

31 mai 2024

Maîtriser ses revenus pour maîtriser sa fiscalité : les stratégies efficaces pour réduire votre charge fiscale

Dans le contexte économique actuel et face à une législation fiscale de plus en plus complexe, optimiser son revenu imposable est devenu une préoccupation majeure pour de nombreux foyers. La recherche de solutions permettant de réduire sa charge fiscale tout en maximisant ses rendements financiers est au cœur des stratégies patrimoniales [...]

31 mai 2024

Quels sont les différents modes de gestion en assurance-vie ?

Il existe une multitude de supports d’investissement disponibles au sein des contrats d’assurance-vie. Toutes les classes d’actifs y sont représentées : fonds cotés, immobilier, produits structurés, Private Equity, et composeront l’allocation du souscripteur en fonction de ses objectifs et de son profil de risque.

31 mai 2024

Les fondamentaux des profils de risques

En gestion de patrimoine, le choix d'un profil de risque est crucial pour une planification financière réussie de ses investissements. Cette approche repose sur trois axiomes.

31 mai 2024

Les enjeux de la diversification financière

L’axiome de base d’une gestion avisée de ses deniers repose sur un choix pluriel des investissements projetés. Il s’agit de diversifier ses placements, afin de ne pas leur faire endurer le risque d’être soumis à un unique aléa : celui de l’évolution du seul actif au sein duquel l’investissement a été réalisé.

30 mai 2024

L’assurance-vie luxembourgeoise : un instrument contemporain pour la gestion de son patrimoine

Depuis plusieurs années, l’assurance-vie luxembourgeoise prend une place à part entière dans l’écosystème des investissements de la clientèle patrimoniale, grâce à ses nombreux atouts.