28 novembre 2023
Réduction d’impôt ou déduction fiscale ? 30 jours pour agir !

Il reste actuellement 30 jours avant la fin de l’année. Soit autant de jours pour diminuer votre fiscalité, puisque les dépenses ouvrant droit à des réductions d’impôt doivent être décaissées au plus tard le 31 décembre 2023 pour produire un effet fiscal l’année prochaine. Pour ce faire, vous avez deux solutions :

  • La réduction d’impôt, qui vient diminuer directement l’impôt dû, dans la limite de 10 000 € ;
  • La déduction fiscale, qui vient diminuer la base imposable.

La réduction d’impôt


Sous certaines conditions, plusieurs possibilités s’offrent à vous pour baisser votre impôt, voici les plus fréquentes : 

  • Des investissements, comme la souscription au capital d’entreprises en direct ou via des FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) ou des FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation), l’acquisition de biens immobiliers régis par des dispositifs spécifiques (Pinel, Denormandie…), des opérations en outre-mer, dans les domaines forestiers…
  • L’emploi d’un salarié à domicile : entretien du logement, aide aux devoirs, aide aux personnes âgées…
  • La déduction des frais de garde pour jeunes enfants (y compris les frais de garde en crèche)
  • Le versement de dons à des organismes d’intérêt général (ceux-ci ne sont pas comptabilisés pour le plafond des 10 000 € de réduction d’impôt)

 La déduction fiscale


En diminuant votre base imposable, le gain d’impôt est proportionnel à votre tranche marginale d’imposition (de 11 % à 45 % selon les contribuables). Cette solution est donc particulièrement adaptée pour les personnes situées dans les tranches d’imposition élevées.

Parmi les mécanismes éligibles, les plus répandus sont :

  • Les versements sur des placements d’épargne retraite (type PER, Madelin...),
  • Les déficits fonciers, par la déduction des dépenses de travaux sur un bien immobilier locatif qui dépassent le montant des revenus perçus (sans plafond pour un monument historique),
  • Les versements de pension à un enfant majeur ou à un ascendant.

À noter, que ces dispositifs de déduction fiscale, exclus du plafonnement des niches fiscales, ont chacun leur propre plafond de déduction.


En finalité, pour optimiser son impôt à régler, il peut être pertinent de combiner plusieurs dispositifs de réductions d’impôts et de déduction fiscale. Néanmoins, il est important de rappeler que l’avantage fiscal doit toujours être perçu comme la cerise sur le gâteau, et non l’unique motivation de vos investissements et de vos décisions.


Amélie Ziegelmeyer

Directrice Régionale Gestion Privée

Lire aussi
 
19 février 2024

Mais que se passe-t-il sur les 10 ans américain ? ; L'Europe aperçoit-elle une lumière au bout du tunnel ?

Moins évidente à appréhender que celle du marché actions, la dynamique actuellement à l’œuvre sur le marché obligataire américain offre un regard sur les défis auxquels la première économie mondiale doit faire face. Le fait que l’indice S&P 500 vienne d’inscrire de nouveaux records historiques en franchissant le seuil symbolique des 5000 points laisse à penser que les investisseurs sont confiants dans l’avenir des entreprises outre Atlantique. Mais pourquoi ne retrouve-t-on donc pas cette dynamique sur le marché obligataire ?

2 février 2024

Jerome Powell corrige la copie des opérateurs ; La zone évite la récession !

Les semaines se suivent… et se ressemblent dans les salles de marchés, alors que les derniers jours ont été marqués par une volatilité persistante en lien avec les préoccupations croissantes liées à l'inflation. Les investisseurs ont en effet réagi aux indicateurs économiques, notamment aux chiffres de l'emploi aux États-Unis, qui ont dépassé les attentes… ce qui a pu également alimenter les craintes d'une politique monétaire plus stricte.

30 janvier 2024

Loi de finances, quelles nouveautés pour 2024 ?

Comme chaque année, la loi de finances pour 2024 introduit une série de mesures fiscales qui s’appliqueront progressivement à compter du 1ᵉʳ janvier.

30 janvier 2024

Rôle, consentement et trajectoire de l’impôt

Le rôle de l’impôt a évolué au fil des siècles pour progressivement modifier ses objectifs économiques, perturbant ainsi le consentement à l’impôt... Dans sa conception classique, l'impôt sert à la couverture des dépenses publiques de la communauté ou de la société, les dépenses des services publics. Ce rôle original, et originel, de l'impôt est d’autant plus facilement acceptable que l’État utilise le prélèvement pécuniaire pour l’affecter, en vertu de sa puissance exclusive et régalienne, à des dépenses protectrices et éducatives.

29 janvier 2024

Immobilier : où investir en 2024 ?

Pour résumer l’année immobilière 2023, il est important de retenir que malgré la plus forte compression des volumes de transaction depuis 10 ans, les prix immobiliers n’ont connu qu’une correction lente, contenue et variable selon les territoires.

29 janvier 2024

Placements financiers : quelles perspectives pour 2024 ?

2023 est déjà loin derrière nous… Alors que reste-t-il d’une année d’attentisme influencée par la hausse des taux et d’une épargne sans risque rémunératrice ? Certaines classes d’actifs financiers ont su tirer leur épingle du jeu, mais prenons le temps de balayer les principales classes d’actifs et leurs perspectives !