29 mars 2024

L’attentisme persiste sur les marchés

En cette semaine relativement calme en termes de publications macroéconomiques, l’attention des investisseurs continue de se tourner sur les déclarations des principales banques centrales. Comme évoqué dans nos précédentes communications, l’inflation continue d’être un sujet sensible auprès des membres de la Réserve Fédérale aux États-Unis. Les dernières publications, plutôt décevantes, ont pour rappel montré que les indices de prix à la consommation restent sur la tranche haute des attentes des analystes, ce qui sème le doute dans l’esprit des intervenants quant aux prochains mouvements à attendre sur les taux directeurs…

En Europe, l’inflation salariale de 3,5% attendue en 2024 (et sortie à 5% en 2023) s’inscrit dans une dynamique favorable, car elle permet d’assurer la stabilité des salaires réels (corrigés de l’inflation) sur la zone euro. Cela permet en effet de contribuer positivement à la consommation et donc au rebond de la croissance dans un contexte d’atterrissage en douceur de l’économie. L’amélioration progressive des conditions de financement sera également un catalyseur favorable, tant pour les entreprises que pour les ménages.

Dans ce contexte, les principaux indices continuent sur leur lancée des dernières semaines, et le CAC 40 a par exemple inscrit un nouveau record historique en clôture du 27 mars à 8 205 points. Le S&P 500 n’est pas en reste puisque l’indice phare des marchés américains a pour sa part clôturé 5 248 points, soit une hausse de 10% depuis le début de l’année et à seulement 1 petit point d’écart avec son record absolu. Alors que le mois d’avril est historiquement favorable aux actions, ces niveaux pourront-ils se maintenir alors que l’incertitude plane sur les prochaines décisions des banquiers centraux ? À suivre…

Vers une nouvelle guerre commerciale USA / Chine ?

La Secrétaire du Trésor américain Janet Yellen a pris la parole hier pour dénoncer un risque de concurrence déloyale de la part des autorités chinoises dans le domaine de la transition énergétique. En effet, les subventions pleuvent dans l’Empire du Milieu pour les fabricants de batteries, véhicules électriques et autres panneaux solaires. Si ces aides ont eu pour effet de rendre plus accessible des technologies qui n’ont pas encore atteint leur maturité, les autorités américaines craignent que la poursuite de cette tendance ne vienne rogner les parts de marché et les marges des acteurs américains du secteur. Alors que les tensions commerciales entre les deux premières économies du monde restent élevées, Joe Biden pourrait être tenté de mettre en place de nouvelles barrières douanières sur les importations en provenance de Chine pour ne pas Donald Trump, toujours candidat à la Maison-Blanche pour les élections prévues en novembre, ne puisse s’approprier cet épineux sujet. Dans ce contexte, les relations entre les deux puissances ne sont pas près de s’estomper…

François Moisselin

Gérant de portefeuille 

Lire aussi
 
10 avril 2024

Palmarès Monde du Chiffre Édition 2024

En 2024, mériterons-nous de nouveau votre confiance ? Etoile d’or de 2016 à 2023, Laplace a le plaisir de concourir, cette année encore, dans la catégorie « Conseil en Gestion de Patrimoine », dans le cadre du Palmarès Le Monde du Chiffre.

5 avril 2024

L'activité tient bon sur le Vieux Continent ; La communication inégale des banquiers centraux américains

La semaine en cours a été marquée par la publication en Europe d’indicateurs d’activité PMI (Purchasing Manager’s Index) qui offrent un regard sur l’état économique de l’activité manufacturière et des services d’un pays ou d’une zone économique. Les indicateurs d’activité du secteur manufacturier publiés mardi ont créé la surprise avec des chiffres supérieurs aux attentes des analystes.

29 mars 2024

Faut-il revenir sur les « Small Cap » ?

En l’espace de deux ans, l’Euro Stoxx Small Cap aura rendu la surperformance qu’il avait accumulée au cours de la décennie précédente. Les prochaines années ouvriront-elles un nouveau cycle favorable aux "Small Cap" ?

29 mars 2024

Comment optimiser la cession de son entreprise grâce à l'économie réelle ?

Au-delà d’être un excellent moyen de diversification de son patrimoine, le capital investissement permet également au chef d’entreprise de mettre en musique la stratégie d’optimisation de cession de son actif professionnel.

29 mars 2024

Les phases clés de l'accompagnement patrimonial des dirigeants d'entreprise

À chacune des phases clés du cycle de vie de l’entreprise, le dirigeant dispose d’une panoplie de solutions reposant sur des outils juridiques, fiscaux, sociaux et assurantiels. La combinaison de mécanismes minutieusement choisis visera à optimiser la gestion des intérêts professionnels et privés, afin de minimiser les risques d’atteinte des objectifs fixés dans une perspective de long terme.

29 mars 2024

La Holding familiale : entre enjeux juridiques, fiscaux et familiaux

Véritable outil patrimonial, la holding familiale se révèle être un véhicule juridique permettant au chef de famille de développer sa surface patrimoniale tout en optimisant ingénieusement sa détention et sa transmission.