28 juillet 2023

PAS DE SURPRISE… BONNE SURPRISE !

Une hausse des taux directeurs (+25bp) si attendue qu’elle n’aura provoqué aucun remous sur les marchés (si l’on excepte la légère baisse du dollar)… L’important était ailleurs, et les opérateurs ont logiquement reporté leur attention sur la communication de Jerome Powell.

A l’occasion de la conférence de presse habituelle, si le président de la Fed a laissé la porte ouverte à de futurs tours de vis monétaires, il a tout de même considérablement adouci son discours par rapport aux propos bien plus bellicistes tenus au mois de juin.

Depuis, le chiffre d’inflation CPI de juin est venu rassurer les économistes… et les banquiers centraux de l’Oncle Sam quant à la trajectoire de désinflation. Bien sûr, un seul indicateur favorablement orienté ne peut suffire à l’inflexion d’une politique monétaire. La Fed va rester, comme l’a d’ailleurs confirmé Jerome Powell, « data dépendant ».

En attendant, les investisseurs attendront les publications des minutes pour jauger plus précisément l’évolution du consensus quant à la trajectoire future, alors que la hausse des taux évoquée en préambule a été prise à l’unanimité. Le scénario pour la réunion de septembre prête probablement davantage à débat…

Notons par ailleurs que le président de la Fed a affiché un optimisme certain dans son discours quant à la capacité de l’inflation à se normaliser… sans que la croissance US ne s’en trouve trop pénalisée. En d’autres termes : pas de récession à l’horizon dans la longue-vue de la Fed ! « Last but not least », Jerome Powell a également tenu à saluer les tensions moindres sur le marché de l’emploi… Un véritable alignement des planètes pour la banque centrale américaine.

Prochaine étape : la réunion de rentrée qui se tiendra en septembre. Compte tenu des derniers éléments, le consensus anticipe une pause dans la hausse des taux, ce qui serait une bonne nouvelle pour les actifs risqués. Pour la prochaine baisse des taux, il faudra attendre encore un peu… et notamment davantage de « datas » favorablement orientées…

PÉKIN À LA MANŒUVRE

Il se confirme chaque jour un peu plus que l’Empire du Milieu entend intensifier son engagement en faveur de la relance économique ! Les réunions du Politburo chinois, très attendues, ont en effet débuté en début de semaine… Sans surprise, les échanges ont rapidement porté sur la politique économique du pays.

Un évènement qui semble emporter une certaine adhésion dans les salles de marché. Il faut dire que les premières communications dévoilées sont pour le moins prometteuses… et ont donc été saluées par les opérateurs, aussi bien sur le yuan que les différents marchés d’actions chinois… 

Après avoir affiché de fortes ambitions en début d’année (5.8% de croissance), Pékin reconnaît désormais que la croissance du pays fait face à de nombreuses difficultés… et qu’un soutien budgétaire plus marqué s’impose donc.

Cette communication plus offensive du Politburo implique, comme les investisseurs le souhaitaient, des ajustements ciblés mais d’envergure pour stimuler la demande intérieure atone (consommation des ménages, la confiance des acteurs économiques, marché de l’emploi des plus jeunes actifs…).

De la même manière que les investisseurs ont démontré leur capacité à lire entre les lignes des communiqués de la Fed, ceux-ci ont porté une attention toute particulière au moindre détail. Ainsi, la suppression du terme « spéculation immobilière » a vite laissé espérer que les investissements publics et privés pourraient repartir à la hausse, après une longue période de disette… qui visait à opérer le dégonflement, sans éclatement, de la bulle immobilière.

Des annonces témoignent de la volonté de Pékin de soutenir son économie et de préserver au moins leur objectif de croissance annuelle. Cependant, il est noté que le soutien restera ciblé et que son ampleur sera probablement bien inférieure aux plans de relance massifs du passé. La Chine continuera de surveiller les déséquilibres financiers et les risques liés à l’endettement, malgré les mesures de soutien annoncées.

Après un premier semestre décevant, la croissance chinoise devrait bénéficier de ce virage politique… surtout que de nouvelles mesures additionnelles de soutien pourraient être mises en place dans les prochains mois. A suivre…

Source : WiseAM, société de gestion du groupe Crystal

Crédits images : Adobe Stock

Achevé de rédiger par Guillaume Brusson le 27/07/2023 Avertissement au lecteur : Données les plus récentes à la date de publication. Ceci est une communication publicitaire. Cet article promotionnel n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Il fait état d’analyses ou descriptions préparées par WiseAM sur la base d’informations générales et de données statistiques historiques de source publique. L’opinion exprimée ci-dessus est à jour à date de ce document et est susceptible de changer. Ces éléments sont fournis à titre indicatif et ne sauraient constituer en aucun cas une garantie de performance future. Ces analyses ou descriptions peuvent être soumises à interprétations selon les méthodes utilisées. Les analyses et/ou descriptions contenues dans cet article ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de WiseAM. Cette note ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement dans les instruments ou valeurs y figurant. Toute méthode de gestion présentée dans cet article ne constitue pas une approche exclusive et WiseAM se réserve la faculté d’utiliser toute autre méthode qu’elle jugera appropriée.


WiseAM, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le numéro GP–11000028.


Laplace, société inscrite sur le Registre unique des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance (www.orias.fr), sous le n. 22001887 en qualité de conseiller en investissements financiers (CIF), courtier en assurance (COA), courtier en opérations de banque et services de paiement (COBSP). Activité de démarchage bancaire et financier. Activité de transaction sur immeubles et fonds de commerce, carte professionnelle N. CPI 3402 2022 000 000 026 délivrée par la CCI de Paris Ile-de-France NE PEUT RECEVOIR AUCUN FONDS, EFFET OU VALEUR. Adhérent de la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine, association agréée par l’Autorité des Marchés Financiers. Garanties financières de la compagnie MMA-IARD Assurances Mutuelles/MMA IARD, 14 boulevard Marie et Alexandre Oyon, 72030 Le Mans Cedex 9, TVA intracommunautaire n. FR17 900 504 481 00020, SAS au capital de 417 027,54 E SIREN 900 504 481 RCS de Paris.

Lire aussi
 
25 avril 2024

Et si vous investissiez dans une résidence tourisme ?

Loin du modèle initial des années 1980, les nouveaux concepts de résidences de tourisme attirent de plus en plus. Avec, en 2023, une hausse de 10 % de fréquentation, 180 millions de nuitées accueillies et une croissance du nombre d'exploitants, ce secteur dynamique confirme son succès et représente une source d'opportunité d'investissements.

10 avril 2024

Palmarès Monde du Chiffre Édition 2024

En 2024, mériterons-nous de nouveau votre confiance ? Etoile d’or de 2016 à 2023, Laplace a le plaisir de concourir, cette année encore, dans la catégorie « Conseil en Gestion de Patrimoine », dans le cadre du Palmarès Le Monde du Chiffre.

5 avril 2024

L'activité tient bon sur le Vieux Continent ; La communication inégale des banquiers centraux américains

La semaine en cours a été marquée par la publication en Europe d’indicateurs d’activité PMI (Purchasing Manager’s Index) qui offrent un regard sur l’état économique de l’activité manufacturière et des services d’un pays ou d’une zone économique. Les indicateurs d’activité du secteur manufacturier publiés mardi ont créé la surprise avec des chiffres supérieurs aux attentes des analystes.

29 mars 2024

Faut-il revenir sur les « Small Cap » ?

En l’espace de deux ans, l’Euro Stoxx Small Cap aura rendu la surperformance qu’il avait accumulée au cours de la décennie précédente. Les prochaines années ouvriront-elles un nouveau cycle favorable aux "Small Cap" ?

29 mars 2024

Comment optimiser la cession de son entreprise grâce à l'économie réelle ?

Au-delà d’être un excellent moyen de diversification de son patrimoine, le capital investissement permet également au chef d’entreprise de mettre en musique la stratégie d’optimisation de cession de son actif professionnel.

29 mars 2024

Les phases clés de l'accompagnement patrimonial des dirigeants d'entreprise

À chacune des phases clés du cycle de vie de l’entreprise, le dirigeant dispose d’une panoplie de solutions reposant sur des outils juridiques, fiscaux, sociaux et assurantiels. La combinaison de mécanismes minutieusement choisis visera à optimiser la gestion des intérêts professionnels et privés, afin de minimiser les risques d’atteinte des objectifs fixés dans une perspective de long terme.