7 août 2023

FITCH DÉGRADE LA NOTE US

L’agence de notation « Fitch Ratings » a surpris les observateurs en dégradant de « AAA » (meilleure note possible) à « AA » la notation souveraine de la première puissance mondiale. Faut-il s’inquiéter de cette situation ?  Si cette dégradation a bien moins défrayé la chronique qu’à l’été 2011, elle reste l’actualité financière principale de la semaine…

Il y a plus de 10 ans, l’agence S&P avait abaissé la note de la dette long terme US, ce qui avait déclenché une forte baisse sur les indices actions. Un été meurtrier puisque la crise de la dette européenne éclatait également à la face du globe.

Le contexte semble aujourd’hui bien différent… Aucune « surréaction » n’a pour l’heure été constatée sur les marchés, bien qu’une hausse des taux souverains se soit matérialisée avec un dollar qui est resté étonnamment stable. Plutôt une bonne chose tant la période estivale et la contraction des volumes échangés est propice aux variations plus importantes. Il est peu de dire que le gouvernement américain n’a pas apprécié la démarche de Fitch Ratings !

Selon les décideurs US, cette décision se base sur des données obsolètes (la perspective avait été abaissée fin mai sur fond de négociations compliquées quant au relèvement du plafond de la dette de l’Oncle Sam). Depuis, Washington était parvenu à un accord permettant de suspendre ledit plafond jusqu’en janvier 2025… Pendant ce temps, l’économie américaine continue de faire preuve de résilience, comme en témoignent les dernières publications d’indicateurs économiques.

Le consensus continue d’anticiper un atterrissage en douceur de la croissance américaine, en parallèle d’une inflation déclinante. La fin de la hausse des taux qui se dessine pourrait aider les investisseurs à voir le verre à moitié plein ces prochaines semaines… A suivre.