Publié le 2 juin 2023

Un scénario finalement classique outre-Atlantique ; Une lumière au bout du tunnel inflationniste ?

Ô surprise ! A seulement quelques jours de la date fatidique, les élus américains de la Chambre des représentants ont bien voté hier soir l’accord bipartisan visant à suspendre le plafond de la dette jusqu’au 1er janvier 2025.

Tout observateur régulier est désormais familier des débats entourant cette thématique, tant ceux-ci se sont régulièrement invités dans les salles de marchés (et les plateaux télés…) ces dernières années.L’épilogue ressemble étrangement à celui des dernières saisons : Républicains et Démocrates se sont accordés avant que le gong ne retentisse. Après un suspense pas si insoutenable, la Chambre des représentants a donc voté à une large majorité (314 pour vs 117 contre) l’accord de suspension espéré.

Prochaine étape : le texte doit désormais être transmis au Sénat, à majorité démocrate, pour une adoption définitive par Joe Biden et ainsi éviter un défaut de paiement qui aurait pu déclencher des conséquences très lourdes pour l’économie américaine… Un scénario auquel personne ne semblait réellement croire.

Nouvelle saison prévue pour début 2025… avec un casting potentiellement renouvelé puisque la prochaine échéance a été placée après la future élection présidentielle.

UNE LUMIÈRE AU BOUT DU TUNNEL INFLATIONNISTE ?

La nouvelle aura vite fait le tour des médias généralistes : les taux d’inflation allemands et français rassurent ! Sur le dernier mois, la hausse des prix à la consommation dans l’Hexagone a reflué à 5,1% sur un an… après avoir atteint 5,9% au mois d’avril, selon les chiffres (provisoires) publiés mercredi par l’Insee.

Si ceux-ci auraient plutôt inquiété en des temps pas si lointains (leurs niveaux absolus restent élevés), ils ont bien été salués par les économistes… La tendance d’une décrue de l’inflation se confirmant, sur fond de baisse significative des prix de l’énergie.

De quoi ravir le ministre de l’Economie française pour qui « l’inflation en France ralentit fortement pour la première fois depuis plusieurs mois »… Comme l’illustrent les chiffres publiés plus tard dans la semaine sur la zone euro, la tendance est la même sur la zone : le taux d’inflation sur un an a de nouveau repris sa décrue en mai après un léger rebond en avril, reculant nettement à 6,1% après 7% en avril, à la faveur notamment d’un repli marqué des prix énergétiques, selon les données publiées jeudi par Eurostat.

La lutte contre l’inflation reste un parcours semé d’embûches pour les banquiers centraux, et d’autres composantes devront prendre le relais de l’énergie. Si la hausse des prix a ralenti un peu plus fortement que ne le prévoyaient les analystes en mai, celle-ci reste toujours près de trois fois supérieure à l’objectif.La dynamique reste tendue dans le secteur des services. Si la flambée des prix énergétiques a défrayé la chronique ces derniers mois, l’inflation des services reste elle aussi prépondérante dans la lecture conjoncturelle de la BCE, elle qui vise une réduction significative de l’inflation sous-jacente (comprendre l’inflation corrigée des éléments les plus volatiles comme… l’énergie).

En attendant, la BCE devrait poursuivre ses tours de vis monétaires, désormais largement anticipés par le marché, avant d’envisager une pause. A suivre…

Source : WiseAM, société de gestion du groupe Crystal

Crédits images : Adobe Stock

Achevé de rédiger par Guillaume Brusson le 1/06/2023 Avertissement au lecteur : Données les plus récentes à la date de publication. Ceci est une communication publicitaire. Cet article promotionnel n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Il fait état d’analyses ou descriptions préparées par WiseAM sur la base d’informations générales et de données statistiques historiques de source publique. L’opinion exprimée ci-dessus est à jour à date de ce document et est susceptible de changer. Ces éléments sont fournis à titre indicatif et ne sauraient constituer en aucun cas une garantie de performance future. Ces analyses ou descriptions peuvent être soumises à interprétations selon les méthodes utilisées. Les analyses et/ou descriptions contenues dans cet article ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de WiseAM. Cette note ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement dans les instruments ou valeurs y figurant. Toute méthode de gestion présentée dans cet article ne constitue pas une approche exclusive et WiseAM se réserve la faculté d’utiliser toute autre méthode qu’elle jugera appropriée.


WiseAM, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le numéro GP–11000028.


Laplace, société inscrite sur le Registre unique des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance (www.orias.fr), sous le n. 22001887 en qualité de conseiller en investissements financiers (CIF), courtier en assurance (COA), courtier en opérations de banque et services de paiement (COBSP). Activité de démarchage bancaire et financier. Activité de transaction sur immeubles et fonds de commerce, carte professionnelle N. CPI 3402 2022 000 000 026 délivrée par la CCI de Paris Ile-de-France NE PEUT RECEVOIR AUCUN FONDS, EFFET OU VALEUR. Adhérent de la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine, association agréée par l’Autorité des Marchés Financiers. Garanties financières de la compagnie MMA-IARD Assurances Mutuelles/MMA IARD, 14 boulevard Marie et Alexandre Oyon, 72030 Le Mans Cedex 9, TVA intracommunautaire n. FR17 900 504 481 00020, SAS au capital de 417 027,54 E SIREN 900 504 481 RCS de Paris.

Thématiques : Actualité financière
A lire dans la même catégorie
 
2 juillet 2024

Si le testament existe depuis la Grèce antique, le mandat de protection future et le mandat à effet posthume sont deux outils juridiques modernes introduits en 2007 dans le Code civil français. Leur usage permet d’anticiper des situations de vulnérabilité ou de préparer ce qu’il adviendra de son patrimoine.

1 juillet 2024

L’acquisition de Primonial permet désormais à Crystal de cumuler 22 Mds€ d’encours équilibrés entre clientèle directe et intermédiée, une collecte brute supérieure à 5 Mds€, générant près de 300 M€ de chiffre d’affaires [...]

28 juin 2024

Les professions libérales mettent à disposition leur temps et leurs compétences au service de leurs clients ou de leurs patients. Il semble donc évident de les protéger aussi bien eux que leurs proches en cas d'altération de leur état de santé et de leur capacité à exercer leur métier. Plusieurs axes sont à considérer.

28 juin 2024

Une personne entretient des liens avec un ou plusieurs pays lorsqu'elle possède une ou plusieurs nationalités, séjourne de façon permanente ou ponctuelle dans un ou plusieurs États, a son patrimoine situé dans différents pays, ou bien encore, elle a des membres de sa famille qui résident dans un ou plusieurs États. Tous ces liens ont des incidences dans de nombreux domaines : le premier qui vient à l'esprit est la fiscalité, mais d'autres impacts sur les domaines civils et sociaux ne doivent pas être négligés.

31 mai 2024

Dans le contexte économique actuel et face à une législation fiscale de plus en plus complexe, optimiser son revenu imposable est devenu une préoccupation majeure pour de nombreux foyers. La recherche de solutions permettant de réduire sa charge fiscale tout en maximisant ses rendements financiers est au cœur des stratégies patrimoniales [...]

31 mai 2024

Il existe une multitude de supports d’investissement disponibles au sein des contrats d’assurance-vie. Toutes les classes d’actifs y sont représentées : fonds cotés, immobilier, produits structurés, Private Equity, et composeront l’allocation du souscripteur en fonction de ses objectifs et de son profil de risque.