Publié le 28 septembre 2023

L’immobilier ne meurt jamais

Conservant sa place singulière dans le patrimoine des ménages français, le secteur de l’immobilier s’adapte au nouveau contexte financier et économique.

L’inflation, l’évolution des taux et les nouvelles normes énergétiques imposent leurs marques à l’évolution du marché immobilier. Si les prix en France, au premier semestre 2023, résistent encore en moyenne dans l’ancien (- 3% en IDF et + 1,8 % en région), l’offre reste tendue dans un marché locatif en pleine mutation énergétique.

En quelques mois, de taux zéro sans inflation, nous sommes passés à un monde de taux positifs et inflationnistes. Ainsi, nous avons observé une nécessaire adaptation des prix et rendements de l’immobilier selon les spécificités de leurs destination et localisation. Un point commun au secteur de l’immobilier mérite cependant d’être rappelé : l’indexation des loyers, un des rares actifs à bénéficier de cette vertu.

L’immobilier professionnel

L’immobilier professionnel (bureau, commerce, immobilier de santé, logistique, hôtellerie, etc.) effectue le même exercice, mais à une vitesse accélérée du fait des taux au plus haut depuis le lancement de la monnaie unique en 1999.

Dans ce contexte, il convient de procéder à une analyse sectorielle, notamment de l’immobilier professionnel :

  • Le secteur de la santé reste toujours attractif pour les investisseurs : les besoins dans le domaine de la santé sont énormes en France et dans les pays majeurs en Europe, liés notamment à la médecine de centre-ville, l’hébergement et les soins des personnes âgées.
  • Le marché de la logistique bénéficie également d’une demande très importante, avec notamment le déploiement d’acteurs comme Amazon cherchant à s’implanter au plus proche des villes. Dans ce domaine, les prix restent donc soutenus à cause du manque d’offre adaptée.
  • Après une phase d’ajustement des prix, les volumes échangés sur le marché du commerce redeviennent conséquents. Les secteurs de la distribution, du bricolage, des commerces de proximité en pied d’immeuble, sont au cœur de la demande.
  • Le marché de l’hôtellerie, qui s’est ajusté sur les prix et les rendements, retrouve de l’attrait, en particulier avec le retour des touristes étrangers et l’attractivité du littoral.
  • Le marché du bureau s’ajuste actuellement sur les prix et les rendements. La centralité, la proximité des transports, l’intégration des normes énergétiques et l’ESG sont privilégiés.

    À noter que les transactions se concentrent globalement, sur les quartiers centres d’affaires parisiens et les grandes métropoles.

Les produits de placement immobiliers (SCPI et SCI)

Les sociétés de gestion, qui avaient adopté des gestions prudentes et conservatrices les années passées, préservent le prix de leurs parts et leur rendement. Cela permet de mettre en exergue une singularité de l’immobilier : sa résilience. Résilience qui peut néanmoins souffrir du contexte actuel en présence de gestionnaires moins prudents, qui sont obligés alors d’ajuster les prix des parts de leurs véhicules immobiliers sous le contrôle de l’Autorité des Marchés Financiers.

Une grille de contrôle au service de la résilience 

Depuis toujours et dans ce contexte, les équipes d’experts de Laplace vérifient, sur la base d’une stricte grille de contrôle, des points considérés comme fondamentaux et notamment :

  • La prudence de la gestion financière : positionnement historique des prix de part et capacité d’absorption des variations de marché
  • La politique d’endettement raisonnée
  • La constitution de réserves confortables pour maintenir des revenus réguliers.

L’objectif est de vérifier que le dynamisme de la gestion du patrimoine immobilier des SCPI et SCI demeure ancré sur :

  • Des investissements sélectifs respectant la centralité, les services, les nouveaux modes d’usages, l’approche ESG
  • Des arbitrages actifs visant au renouvellement des immeubles, leur modernisation dans le cadre d’un verdissement nécessaire (renouveler, moderniser et verdir pour dégager de la valeur)
  • Une gestion locative à l’écoute des besoins des locataires

Reposant sur des actifs tangibles, l’immobilier permet de répondre aux objectifs primordiaux des épargnants souhaitant se constituer un patrimoine de biens réels, source de revenus indexés.

Socle de tout patrimoine, l’immobilier s’adapte utilement aux outils et cadres juridiques que l’ingénierie patrimoniale a su développer à son profit : du démembrement de propriété à l’éligibilité au sein de contrat d’assurance-vie, le panel de solutions adaptées à chaque situation est conséquent.

À la conjugaison de ces facteurs, la période actuelle apporte une double opportunité : l’augmentation des rendements et l’adaptation des prix. C’est en ce sens que notre attention se porte sur les évolutions actuelles d’un marché afin de profiter de ses phases de cycle.

Thématiques : Immobilier

Thierry Sevoumians

Senior Advisor de la Direction Générale

A lire dans la même catégorie
 
2 juillet 2024

Si le testament existe depuis la Grèce antique, le mandat de protection future et le mandat à effet posthume sont deux outils juridiques modernes introduits en 2007 dans le Code civil français. Leur usage permet d’anticiper des situations de vulnérabilité ou de préparer ce qu’il adviendra de son patrimoine.

1 juillet 2024

L’acquisition de Primonial permet désormais à Crystal de cumuler 22 Mds€ d’encours équilibrés entre clientèle directe et intermédiée, une collecte brute supérieure à 5 Mds€, générant près de 300 M€ de chiffre d’affaires [...]

28 juin 2024

Les professions libérales mettent à disposition leur temps et leurs compétences au service de leurs clients ou de leurs patients. Il semble donc évident de les protéger aussi bien eux que leurs proches en cas d'altération de leur état de santé et de leur capacité à exercer leur métier. Plusieurs axes sont à considérer.

28 juin 2024

Une personne entretient des liens avec un ou plusieurs pays lorsqu'elle possède une ou plusieurs nationalités, séjourne de façon permanente ou ponctuelle dans un ou plusieurs États, a son patrimoine situé dans différents pays, ou bien encore, elle a des membres de sa famille qui résident dans un ou plusieurs États. Tous ces liens ont des incidences dans de nombreux domaines : le premier qui vient à l'esprit est la fiscalité, mais d'autres impacts sur les domaines civils et sociaux ne doivent pas être négligés.

31 mai 2024

Dans le contexte économique actuel et face à une législation fiscale de plus en plus complexe, optimiser son revenu imposable est devenu une préoccupation majeure pour de nombreux foyers. La recherche de solutions permettant de réduire sa charge fiscale tout en maximisant ses rendements financiers est au cœur des stratégies patrimoniales [...]

31 mai 2024

Il existe une multitude de supports d’investissement disponibles au sein des contrats d’assurance-vie. Toutes les classes d’actifs y sont représentées : fonds cotés, immobilier, produits structurés, Private Equity, et composeront l’allocation du souscripteur en fonction de ses objectifs et de son profil de risque.