Publié le 16 juin 2023

La semaine des banques centrales ; Quand le S&P va, tout va ?

Jerome Powell était attendu comme le messie par les investisseurs pour la réunion de la « Federal Reserve » qui s’est tenue ces deux derniers jours.Un évènement qui n’en fût finalement presque pas un puisque la décision de la Banque centrale américaine de ne pas relever ses taux directeurs, une première depuis mars 2022, n’a surpris personne ou presque… un sondage réalisé mardi auprès de traders spécialisés sur les taux estimait ainsi à plus de 90% la probabilité d’un statu quo de la Fed !

Bien que la politique de taux d’intérêt n’ait pas été modifiée, le discours tenu par Jerome Powell a été décortiqué par les intervenants afin d’y déceler certains éléments de langage permettant d’anticiper les prochaines décisions… et en tirer le meilleur parti sur les marchés !Inquiétés par la perspective de nouvelles hausses des taux directeurs d’ici la fin de l’année, les indices américains se sont rapidement repliés avant de reprendre des couleurs en fin de séance pour terminer proche de l’équilibre (S&P 500 +0,08% à la clôture de Wall Street hier soir).

Ne souhaitant pas risquer de relever ses taux de façon trop brutale ou trop hâtive, la Fed a justifié son choix en indiquant vouloir se laisser le temps d’évaluer certaines informations supplémentaires, et notamment l’évolution récente de l’inflation ou encore la santé du secteur bancaire qui a été mise à mal au printemps.Force est de constater que le combat contre l’inflation se porte bien, puisque le « Consumer Price Index » publié dans la semaine s’est replié à 4% en rythme annualisé à fin mai tandis qu’il se situait à 9,1% en juin 2022. Difficile de crier victoire alors que l’objectif de long terme de 2% d’inflation ne sera sans doute pas atteint avant de longs mois… Prochains éléments de réponse le 26 juillet pour le dernier « FOMC Meeting » avant la pause estivale !

Un autre rendez-vous très attendu en matière de politique monétaire s’est tenu ce jour sur le Vieux Continent : Christine Lagarde et le Conseil des Gouverneurs de la BCE ont pour leur part opté pour un nouveau relèvement des taux directeurs de 25 points de base, portant le taux de refinancement à 4,00%.

La décision a été justifiée dans le discours de Mme Lagarde par une inflation toujours trop élevée et qui devrait perdurer pendant encore un certain temps : les estimations d’inflation sont désormais de 5,4% pour 2023 et de 3% pour 2024.

Cette hausse, qui était largement anticipée par le marché, ne sera ainsi probablement pas la dernière de l’année 2023 pour les pays membres de la zone euro. Reste à savoir quel sera l’impact réel de cette politique monétaire sur la croissance de l’économie, qui est désormais attendue en hausse de 0,9% seulement pour l’année 2023…

QUAND LE S&P VA, TOUT VA ?

Il n’aura pas échappé à l’investisseur averti que les marchés actions américains connaissent (pour le moment) une année 2023 de très bonne facture. L’indice phare S&P 500 affichait ainsi à lundi soir une hausse de 13% depuis le début de l’année… Mais faut-il pour autant croire que ce rebond profite à tout le monde ?

La crise qui a touché le système bancaire américain au printemps en est un bon exemple : ce n’est pas parce que l’indice progresse que toutes les valeurs qui la composent en font de même ! Il est en revanche à noter que ce sont les valeurs technologiques qui, après une année 2022 très compliquée, ont su contribuer à l’immense majorité du rebond des indices.

Une étude réalisée en début de semaine par Factset a ainsi montré que la hausse combinée des 7 titres Apple, Microsoft, Nvidia, Alphabet, Amazon, Meta et Tesla représentent 10,8% sur les 13% de hausse du S&P 500 depuis début 2023 !Les grandes valeurs technologiques font en effet figure de valeur refuge aux yeux des investisseurs dans un environnement marqué par de fortes incertitudes macroéconomiques, qu’il s’agisse de la politique monétaire ou du risque de récession.

A cela s’ajoute aussi l’engouement marqué des investisseurs pour les solutions qui émergent dans les domaines de l’intelligence artificielle et des services de « Cloud » qui offrent à ces entreprises des perspectives de croissance et de flux de trésorerie des plus alléchantes, propulsant ainsi les multiples de valorisation sur les niveaux de 2021 (29 fois les résultats 2023).

Source : WiseAM, société de gestion du groupe Crystal

Crédits images : Adobe Stock

Achevé de rédiger par Guillaume Brusson le 15/06/2023 Avertissement au lecteur : Données les plus récentes à la date de publication. Ceci est une communication publicitaire. Cet article promotionnel n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Il fait état d’analyses ou descriptions préparées par WiseAM sur la base d’informations générales et de données statistiques historiques de source publique. L’opinion exprimée ci-dessus est à jour à date de ce document et est susceptible de changer. Ces éléments sont fournis à titre indicatif et ne sauraient constituer en aucun cas une garantie de performance future. Ces analyses ou descriptions peuvent être soumises à interprétations selon les méthodes utilisées. Les analyses et/ou descriptions contenues dans cet article ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de WiseAM. Cette note ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement dans les instruments ou valeurs y figurant. Toute méthode de gestion présentée dans cet article ne constitue pas une approche exclusive et WiseAM se réserve la faculté d’utiliser toute autre méthode qu’elle jugera appropriée.


WiseAM, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le numéro GP–11000028.


Laplace, société inscrite sur le Registre unique des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance (www.orias.fr), sous le n. 22001887 en qualité de conseiller en investissements financiers (CIF), courtier en assurance (COA), courtier en opérations de banque et services de paiement (COBSP). Activité de démarchage bancaire et financier. Activité de transaction sur immeubles et fonds de commerce, carte professionnelle N. CPI 3402 2022 000 000 026 délivrée par la CCI de Paris Ile-de-France NE PEUT RECEVOIR AUCUN FONDS, EFFET OU VALEUR. Adhérent de la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine, association agréée par l’Autorité des Marchés Financiers. Garanties financières de la compagnie MMA-IARD Assurances Mutuelles/MMA IARD, 14 boulevard Marie et Alexandre Oyon, 72030 Le Mans Cedex 9, TVA intracommunautaire n. FR17 900 504 481 00020, SAS au capital de 417 027,54 E SIREN 900 504 481 RCS de Paris.

Thématiques : Actualité financière
A lire dans la même catégorie
 
2 juillet 2024

Si le testament existe depuis la Grèce antique, le mandat de protection future et le mandat à effet posthume sont deux outils juridiques modernes introduits en 2007 dans le Code civil français. Leur usage permet d’anticiper des situations de vulnérabilité ou de préparer ce qu’il adviendra de son patrimoine.

1 juillet 2024

L’acquisition de Primonial permet désormais à Crystal de cumuler 22 Mds€ d’encours équilibrés entre clientèle directe et intermédiée, une collecte brute supérieure à 5 Mds€, générant près de 300 M€ de chiffre d’affaires [...]

28 juin 2024

Les professions libérales mettent à disposition leur temps et leurs compétences au service de leurs clients ou de leurs patients. Il semble donc évident de les protéger aussi bien eux que leurs proches en cas d'altération de leur état de santé et de leur capacité à exercer leur métier. Plusieurs axes sont à considérer.

28 juin 2024

Une personne entretient des liens avec un ou plusieurs pays lorsqu'elle possède une ou plusieurs nationalités, séjourne de façon permanente ou ponctuelle dans un ou plusieurs États, a son patrimoine situé dans différents pays, ou bien encore, elle a des membres de sa famille qui résident dans un ou plusieurs États. Tous ces liens ont des incidences dans de nombreux domaines : le premier qui vient à l'esprit est la fiscalité, mais d'autres impacts sur les domaines civils et sociaux ne doivent pas être négligés.

31 mai 2024

Dans le contexte économique actuel et face à une législation fiscale de plus en plus complexe, optimiser son revenu imposable est devenu une préoccupation majeure pour de nombreux foyers. La recherche de solutions permettant de réduire sa charge fiscale tout en maximisant ses rendements financiers est au cœur des stratégies patrimoniales [...]

31 mai 2024

Il existe une multitude de supports d’investissement disponibles au sein des contrats d’assurance-vie. Toutes les classes d’actifs y sont représentées : fonds cotés, immobilier, produits structurés, Private Equity, et composeront l’allocation du souscripteur en fonction de ses objectifs et de son profil de risque.