20 janvier 2023

ACTIFS NON-CÔTÉS : DES SOLUTIONS DIFFÉRENCIANTES À ÉTUDIER

Tout au long de la dernière décennie s’est observée une montée en puissance des actifs privés au sein des allocations. D’abord apanage des institutionnels et des familles fortunées, la clientèle privée contribue depuis peu à la croissance de ce marché, en quête de rendement et las de la volatilité des actifs côtés.

Plusieurs facteurs participent à ce changement de paradigme

Besoin politique d’ouvrir ces marchés, évolution du mode de financement des entreprises et des opérations de haut de bilan, explosion des plateformes acheminant de grandes quantités de capital dans les fonds d’investissement les plus connus, et évidemment beaucoup de pédagogie de la part des conseillers pour que les particuliers acceptent de rendre une partie de leur patrimoine financier illiquide. Autant de facteurs qui participent à ce changement.

Néanmoins, du travail sera encore nécessaire pour une bonne appréhension des différents sous-jacents, de leurs risques ainsi que des structures d’investissement ! Un accompagnement pointu devient essentiel face aux valorisations élevées, aux promesses de TRI enivrantes et à une multiplicité de l’offre aux coûts de structure parfois équivoques.

En effet, les marchés privés constituent une classe d’actif très vaste répondant aux besoins de financement des entreprises : Private Equity, dette privée ; et parfois d’actifs réels : infrastructures, immobilier, asset finance…

Parmi tous ces sous-jacents, comment les choisir en tant qu’investisseur privé ?

L’investisseur privé – accompagné de son conseiller – doit prendre en compte de nombreux paramètres dans la construction de sa stratégie d’investissement correspondant à ses besoins :

  • La diversification, maître mot dans une allocation d’actifs, permet de répartir le risque entre différents types d’instruments financiers, stratégies (seed, growth, buyout… ou encore core/value add pour les actifs réels), GPs (General Partners)… 
  • La gestion des cash flows qui minutieusement optimisée sur un horizon de temps long a pour objectif de préserver les multiples espérés – les appels/distributions des différents véhicules d’investissement seront utilisés différemment pour un objectif de croissance du patrimoine que pour un objectif de compléments de revenus ;
  • La conjoncture apporte quant à elle son lot d’opportunités et les meilleures décisions d’investissement anticipent les grandes tendances. Nous le voyons depuis plusieurs mois avec des stratégies résilientes à l’inflation comme l’investissement dans les infrastructures (énergie, télécoms, transport, infrastructures sociales), mais elles le seront également dans les mois à venir avec de fortes convictions sur les marchés secondaires dans un environnement où l’abondance de liquidités tend à se normaliser. Le besoin de cash de certains GPs et LPs (Limited Partners) leur imposera de sortir de certaines positions illiquides au prix d’avantageuses décotes pour les nouveaux investisseurs.

Lire les autres articles du Parlons Patrimoine – Janvier 2023 :

2022, « annus horribilis », cap sur 2023 !

Taux obligataire, retour à un monde normal de l’investissement

Le prix des obligations baisse lorsque les taux d’intérêt montent

Nouveautés 2023 en immobilier, les changements sont déjà là !

IR ou IS : quelle fiscalité choisir pour la structure détenant l’immobilier locatif ?

Les revenus à la retraite doivent-ils être un sujet d’angoisse ?

Bertrand Rabot

Directeur de l'Offre

Lire aussi
 
11 juin 2024

Le Monde du chiffre édition 2024 : Une 9ème étoile au palmarès pour Laplace

Palmarès Le Monde du Chiffre : Laplace décroche sa 9ème étoile consécutive dans la catégorie Gestion de Patrimoine [...]

31 mai 2024

Maîtriser ses revenus pour maîtriser sa fiscalité : les stratégies efficaces pour réduire votre charge fiscale

Dans le contexte économique actuel et face à une législation fiscale de plus en plus complexe, optimiser son revenu imposable est devenu une préoccupation majeure pour de nombreux foyers. La recherche de solutions permettant de réduire sa charge fiscale tout en maximisant ses rendements financiers est au cœur des stratégies patrimoniales [...]

31 mai 2024

Quels sont les différents modes de gestion en assurance-vie ?

Il existe une multitude de supports d’investissement disponibles au sein des contrats d’assurance-vie. Toutes les classes d’actifs y sont représentées : fonds cotés, immobilier, produits structurés, Private Equity, et composeront l’allocation du souscripteur en fonction de ses objectifs et de son profil de risque.

31 mai 2024

Les fondamentaux des profils de risques

En gestion de patrimoine, le choix d'un profil de risque est crucial pour une planification financière réussie de ses investissements. Cette approche repose sur trois axiomes.

31 mai 2024

Les enjeux de la diversification financière

L’axiome de base d’une gestion avisée de ses deniers repose sur un choix pluriel des investissements projetés. Il s’agit de diversifier ses placements, afin de ne pas leur faire endurer le risque d’être soumis à un unique aléa : celui de l’évolution du seul actif au sein duquel l’investissement a été réalisé.

30 mai 2024

L’assurance-vie luxembourgeoise : un instrument contemporain pour la gestion de son patrimoine

Depuis plusieurs années, l’assurance-vie luxembourgeoise prend une place à part entière dans l’écosystème des investissements de la clientèle patrimoniale, grâce à ses nombreux atouts.