Prévoyance des sportifs professionnels Anticiper les aléas d'une carrière de sportif de haut niveau

Contenu mis à jour le 27 mars 2024

La carrière d’un sportif s’envisage sur le terrain mais elle se prépare également en matière de prévoyance. En effet, contrairement à un salarié d’entreprise classique, une blessure (de courte ou longue durée), peut considérablement impacter la vie, la carrière et la rémunération d’un sportif de haut niveau.

Des solutions de prévoyance existent pour couvrir ces risques : il convient d’identifier celles qui correspondent à la situation du joueur. 

Correctement protégé, le sportif de haut niveau pourra exceller, en toute tranquillité.

Sportifs de haut niveau : quels besoins en matière de prévoyance ?

Sportifs de haut niveau : quels besoins en matière de prévoyance ?

Plusieurs compagnies d’assurance répondent aux besoins de l’athlète et proposent des contrats sur mesure. Différentes garanties sont ainsi proposées : 

  • L’assurance invalidité temporaire : permettant au sportif salarié le maintien de son salaire en cas de blessure ou de maladie ; 
  • L’assurance invalidité permanente : en cas d’accident ou de maladie entrainant l’impossibilité définitive d’exercer l’activité sportive professionnelle ; 
  • L’assurance décès : pour protéger, au travers d’une indemnisation, les bénéficiaires désignés du contrat.

Le fonctionnement des contrats de prévoyance pour les sportifs professionnels

Le fonctionnement des contrats de prévoyance pour les sportifs professionnels

Assurance invalidité temporaire :

La garantie de salaire permet le maintien d’un revenu de remplacement à partir du moment où l’employeur cesse de verser le salaire. Les sommes versées dans le cadre de cette assurance sont non-imposables.

Par exemple, en France pour les joueurs de football, en cas d’arrêt de travail, les clubs ont l’obligation de maintenir le versement des salaires pendant 90 jours. A compter du 91ème jours d’arrêt de travail, si le joueur n’est pas assuré, il ne percevra que les indemnités journalières versées par la Sécurité Sociale dont les plafonds s’élèvent à :

  • 273 euros net par jour en cas d’accident du travail ; 
  • 43 euros net par jour en cas de maladie.

Assurance invalidité permanente et décès : 

Depuis 2011, tout employeur est fondé à résilier le contrat à durée déterminée d’un salarié en cas d’inaptitude physique définitive (article L.1226-20 du Code du travail). La rupture du contrat ouvre droit, pour le salarié, à une indemnité égale à 0,4 mois de salaire par année d’ancienneté. Compte-tenu de la forte mobilité professionnelle des sportifs, tant en France qu’à l’étranger, cette indemnité est souvent insuffisante pour préparer une reconversion professionnelle.

L’assurance invalidité permanente, également appelée garantie Perte de Licence, permet de compenser la faiblesse de l’indemnité légale par le versement d’un capital déterminé à l’avance.

Cette assurance est obligatoirement accompagnée d’une garantie Décès dont le capital est au moins égal à 25% de la garantie Perte de Licence. Le capital garanti en cas de décès est versé aux bénéficiaires déterminés au préalable dans le contrat.  

Nous contacter

Nous contacter

La nature des revenus de sportifs professionnels, la durée limitée de leurs contrats et les risques pesant sur leur carrière impliquent une gestion patrimoniale spécifique.

Depuis plus de 30 ans, Laplace Sport accompagne les sportifs professionnels avant, pendant et après leur carrière, en France et à l’international, en répondant à leurs problématiques patrimoniales. 

Julien Briol Ingénieur Patrimonial

Partager cette publication
Nous Contacter
Découvrir également
 
En France, la fiscalité des revenus des sportifs professionnels représente un sujet complexe et souvent controversé. Au cœur de l'élite sportive, où les salaires atteignent des sommets vertigineux, se cache une réalité fiscale à multiples facettes.
L'agent sportif joue un rôle crucial dans la carrière des athlètes professionnels, agissant non seulement comme représentant, mais également comme conseiller et intermédiaire.
L’exploitation des droits à l’image des sportifs professionnels constitue une composante cruciale de l’économie du sport moderne, bénéficiant à la fois aux athlètes et aux différentes parties prenantes de l’industrie sportive.