Publié le 9 juin 2023

Comment l’intelligence artificielle gère votre épargne

A la question : « L’intelligence artificielle (IA) peut-elle remplacer un conseiller financier ?  », l’agent conversationnel ChatGPT répond : « Une IA peut être utilisée pour aider dans la prise de décision en matière de finances, mais il est peu probable qu’elle puisse remplacer complètement un conseiller financier. » Soulagement chez les conseillers en gestion de patrimoine. Mais c’est un fait : les techniques d’intelligence artificielle sont d’ores et déjà en action dans les finances personnelles, même si l’épargnant n’en est pas forcément conscient.

Le Crédit agricole a mis en place il y a un an une intelligence artificielle capable de détecter des signaux avant-coureurs de la dégradation de la situation budgétaire d’un client. La baisse de ses revenus et l’augmentation de certaines charges n’inquiètent pas s’ils sont pris isolément. Mais la combinaison de plusieurs facteurs témoigne historiquement de difficultés financières plus graves à venir. « L’IA alerte le conseiller, qui peut intervenir pour proposer des solutions à son client avant que sa situation ne se dégrade, et donc éviter des incidents de paiement », détaille Aldrick Zappellini, directeur data du groupe Crédit agricole. Il s’agit par exemple de réduire les échéances de prêt.L’IA est aussi utilisée comme un outil de veille par le groupe de gestion privée Crystal. « Nous avons mis en place depuis un an des systèmes permettant d’alerter nos conseillers et de proposer des solutions en amont d’un événement afin qu’ils puissent contacter leurs clients de manière personnalisée », indique Loïc Bocher, directeur de la stratégie digitale et marketing de Laplace, structure de gestion privée du groupe Crystal.

Ajouter à vos sélectionsCela peut être le cas lorsqu’un placement détenu par le client arrive à échéance et qu’il faut décider de l’usage des fonds. « Le conseiller ne peut pas avoir tout en tête, il peut désormais compter sur l’IA pour l’alerter au bon moment, et même lui présenter des solutions de réinvestissement », poursuit M. Bocher.

Des recommandationsLes technologies d’IA sont aussi utilisées pour réaliser certaines tâches à la place de l’humain. Toujours au Crédit agricole, une IA est chargée de contrôler les pièces justificatives nécessaires à la souscription d’un produit ou à l’ouverture d’un compte. « Le conseiller garde la main pour valider le dossier, mais l’IA lui simplifie la vie en vérifiant les pièces », résume Aldrick Zappellini. Autre avantage, si le client envoie directement ses pièces justificatives en ligne, il sait tout de suite si ses documents sont acceptés ou non.

A lire dans la même catégorie
 
10 juillet 2024

[…] « Le rendement dépend des résultats sociaux de l'entité émettrice après l'arrêté des comptes », indique Benoist Lombard, président de Maison Laplace et directeur général adjoint du groupe de gestion privée Crystal. […]

8 juillet 2024

[…] Pour l'international de rugby, Alexandre Menini, 40 ans, la fin de carrière récente en 2019 s'est enchainée sur une brillante reconversion […]

8 juillet 2024

[…] Laplace Sport est spécialisée dans la gestion de patrimoine des sportifs de haut niveau. Lionel Sarrut et Fabrice Mariani, deux anciens footballeurs conseillent, à travers Laplace Sport, ces sportifs professionnels.

2 juillet 2024

[…] « Cette réforme est dommageable pour les propriétaires d'un logement meublé de tourisme non classé qui n'ont pas suffisamment de charges pour basculer vers le régime réel », estime Mélanie Collu, directrice de l'ingénierie patrimoniale chez Crystal. […]

24 juin 2024

[...] Le climat est anxiogène, et nos clients se posent beaucoup de questions en raison de la possible victoire de deux blocs suscep­tibles de modifier en profondeur l’organisation fiscale, et vraisemblablement de creuser les déficits publics. Ils se demandent qui paiera. Il faut remettre les choses en perspective [...]

18 juin 2024

« La première question que les clients nous posent, c'est de savoir s'ils sont concernés » par les mesures des différents programmes. Benoist Lombard, président de Maison Laplace, société de gestion de patrimoine et family office, confie que l'instabilité politique « interroge » nombre de ses clients [...]