7 juin 2024

L'engouement pour les produits structurés, une tendance durable ou un simple effet de mode ?

Les produits structurés sont devenus incontournables dans une allocation d’actifs. Ils sont utilisés aujourd’hui par la majorité des professionnels du patrimoine, mais il ne faut pas oublier qu’ils étaient regardés avec circonspection par nombre d’entre eux, il y a encore quelques années.

Cependant, le travail d’évangélisation mené par les émetteurs et les brokers de produits structurés depuis des années, ne suffit pas à lui seul à expliquer les récents gains de parts de marché de cette classe d’actifs. En effet, les raisons de cet engouement sont multiples :

Un intérêt pour les clients

Les souscripteurs sont les meilleurs ambassadeurs des produits structurés, puisque l’immense majorité d’entre eux ont gagné de l’argent. 

Par ailleurs, la diversité des sous-jacents et des formules, couplée à la capacité d’adaptation de l’industrie, permet de répondre aux besoins du plus grand nombre. 

Prédire l’avenir des marchés étant un exercice périlleux, une part grandissante des épargnants souhaitent en effet « monétiser » les scénarios les plus consensuels, à savoir une petite baisse ou une grande baisse. Et c’est précisément ce que permettent de faire les best-sellers du marché français des produits structurés : les autocalls.

Une industrie mature

L’industrie des produits structurés a maintenant un historique de 25 ans. D’un marché balbutiant organisé par une poignée de traders, nous sommes aujourd’hui dans un marché concurrentiel et mature. 

D’une part le nombre de fournisseurs (émetteurs et brokers) en produits structurés sur le marché français est largement suffisant pour que le jeu de la concurrence profite à l’épargnant, et d’autre part la règlementation depuis 2010, a assaini le marché en contraignant notamment la complexité des produits.

Un contexte favorable

Les produits structurés ont aussi bénéficié d’un désamour des épargnants pour certains autres actifs.

Ainsi, les fonds diversifiés qui étaient les stars des années 2010 ont fini par décevoir. En effet, les fonds euro offraient jusqu’à une période récente des rendements qui ne justifiaient plus toujours de représenter une part significative du patrimoine. De plus, l’immobilier, qui traverse une période de turbulence, entraîne une baisse des VL et l’illiquidité des produits.

Les produits structurés ont ainsi progressivement gagné des parts de marché significatives dans les allocations d’actifs des épargnants. La conviction profonde de Zenith Capital est que ces produits demeureront des briques essentielles des allocations d’actifs construites par les professionnels du patrimoine pour leurs clients.

Romain Besançon

Associé

Lire aussi
 
11 juin 2024

Le Monde du chiffre édition 2024 : Une 9ème étoile au palmarès pour Laplace

Palmarès Le Monde du Chiffre : Laplace décroche sa 9ème étoile consécutive dans la catégorie Gestion de Patrimoine [...]

31 mai 2024

Maîtriser ses revenus pour maîtriser sa fiscalité : les stratégies efficaces pour réduire votre charge fiscale

Dans le contexte économique actuel et face à une législation fiscale de plus en plus complexe, optimiser son revenu imposable est devenu une préoccupation majeure pour de nombreux foyers. La recherche de solutions permettant de réduire sa charge fiscale tout en maximisant ses rendements financiers est au cœur des stratégies patrimoniales [...]

31 mai 2024

Quels sont les différents modes de gestion en assurance-vie ?

Il existe une multitude de supports d’investissement disponibles au sein des contrats d’assurance-vie. Toutes les classes d’actifs y sont représentées : fonds cotés, immobilier, produits structurés, Private Equity, et composeront l’allocation du souscripteur en fonction de ses objectifs et de son profil de risque.

31 mai 2024

Les fondamentaux des profils de risques

En gestion de patrimoine, le choix d'un profil de risque est crucial pour une planification financière réussie de ses investissements. Cette approche repose sur trois axiomes.

31 mai 2024

Les enjeux de la diversification financière

L’axiome de base d’une gestion avisée de ses deniers repose sur un choix pluriel des investissements projetés. Il s’agit de diversifier ses placements, afin de ne pas leur faire endurer le risque d’être soumis à un unique aléa : celui de l’évolution du seul actif au sein duquel l’investissement a été réalisé.

30 mai 2024

L’assurance-vie luxembourgeoise : un instrument contemporain pour la gestion de son patrimoine

Depuis plusieurs années, l’assurance-vie luxembourgeoise prend une place à part entière dans l’écosystème des investissements de la clientèle patrimoniale, grâce à ses nombreux atouts.