16 janvier 2024

L'assurance-vie retrouve des rendements attractifs - Le Figaro

Article Le Figaro
Par Danièle Guinot ; Jorge Carasso
Source, Le Figaro

ANALYSE - Face à la concurrence des comptes à terme et du livret A, les assureurs redoublent d’efforts. Les fonds en euros connaissent des hausses de taux historiques.

Les épargnants peuvent se frotter les mains. Le fonds en euros de leur contrat d’assurance-vie retrouve des couleurs. Les premières annonces de taux pour 2023 tournent autour 3 % pour un grand nombre d’acteurs : Garance à 3,50 %, La France mutualiste à 3,70 %, la MACSF et Generali à 3,10 %, GMF Vie à 2,80 %, Milleis Vie à 2,75 %…

En 2020 et 2021, ce placement phare de l’épargne, garanti en capital, rapportait un maigre 1 %. Cette époque semble désormais révolue. [...]

« Attirer davantage d'épargne »

[...] La période de transition entre des taux très bas et des taux élevés est délicate à gérer pour le secteur une partie des portefeuilles obligataires sont depuis deux ans en moins-values latentes (le cours des obligations déjà émises diminue lorsque les taux remontent). Mais le pire est peut-être passé, car les taux d'intérêt à long terme ne grimpent plus ; ils ont même tendance à baisser.

« Tant que les taux d'intérêt restent aux niveaux actuels, les assureurs n'auront pas de problèmes majeurs, assure Guillaume Leroy, actuaire associé chez Prim'act. Pour sortir de cette phase difficile et face à la concurrence de produits d'épargne de court terme, ils cherchent aujourd'hui à attirer davantage d'épargne qu'ils pourront investir sur des obligations mieux rémunérées.»

Cette stratégie doit leur permettre d'améliorer progressivement et naturellement (sans puiser dans les réserves) le rendement obligataire des fonds en euros. Ce qui est capital pour collecter et ne plus être en moins-values latentes. Le contexte est propice, avant le léger repli attendu des taux. « Ils ont trois à six mois pour se constituer des réserves pour investir sur le marché obligataire », explique Benoist Lombard, président de Maison Laplace, le family office de Crystal.

  • Consultez l'article dans son intégralité : lefigaro.fr
Lire aussi
 
3 juin 2024

Article de presse Les Echos - « Fonds et CGP, l'attelage de la démocratisation »

« Fort de cette expérience, nous avons décidé de faire structurer notre propre fonds de fonds pour équiper une clientèle plus large au sein de contrats d'assurance-vie de droit français avec les solutions que nous avions proposées aux plus fortunés, explique Bertrand Rabot, directeur de l'offre chez Laplace, le pôle gestion privée du groupe Crystal » [...]

23 mai 2024

Article Les Echos - « Placements : pièges et atouts de la conversion d’un capital en rente »

En dépit de son caractère sécurisant et malgré l'allongement de la durée de vie, la rente viagère peine à convaincre les épargnants de sa valeur ajoutée. Non sans raison. […]

22 mai 2024

Article de l’AGEFI – « La baisse des taux en embuscade ». Entretien avec Benoist LOMBARD, président de Maison Laplace

« Il est possible d’obtenir des taux proches de 5 % pour des dépôts à terme libellés en dollars mais il faut alors accepter un risque sur la devise » estime Benoist LOMBARD […]

22 mai 2024

Article Les Echos : “ Placements après 50 ans : les nouvelles priorités des seniors “

Jouer la montre pour consolider ses finances… Le concept peut sembler quelque peu incongru lorsque l'on approche de l'âge de la retraite. Pourtant, il se révèle plus pertinent que jamais à l'aune de l'espérance de vie qui pousse à diversifier ses placements en fonction de ses objectifs patrimoniaux bien au-delà de 50 ans [...]

22 mai 2024

Article Les Echos : « Assurance-vie, PEA, PER, tontine : quels placements pour les seniors ? »

Les enveloppes protectrices ne manquent pas pour, à l'orée de la retraite, peaufiner une stratégie d'épargne multiprojet qui se révélera d'autant plus efficace que l'on aura su tirer le meilleur parti de chacune d'entre elles. Comment faire les bons arbitrages pour ne pas regretter ses choix ? […]

21 mai 2024

Article de l'ÉCOnomie Polynésienne

En 2023, Crystal Finance Polynésie est devenu Laplace Polynésie . Rencontre avec Françoise SYX, Directrice Régionale de Laplace en Polynésie […]