16 janvier 2024
L'assurance-vie retrouve des rendements attractifs - Le Figaro

Article Le Figaro
Par Danièle Guinot ; Jorge Carasso
Source, Le Figaro

ANALYSE - Face à la concurrence des comptes à terme et du livret A, les assureurs redoublent d’efforts. Les fonds en euros connaissent des hausses de taux historiques.

Les épargnants peuvent se frotter les mains. Le fonds en euros de leur contrat d’assurance-vie retrouve des couleurs. Les premières annonces de taux pour 2023 tournent autour 3% pour un grand nombre d’acteurs: Garance à 3,50%, La France mutualiste à 3,70%, la MACSF et Generali à 3,10%, GMF Vie à 2,80%, Milleis Vie à 2,75%…

En 2020 et 2021, ce placement phare de l’épargne, garanti en capital, rapportait un maigre 1 %. Cette époque semble désormais révolue. [...]

« Attirer davantage d'épargne »

[...] La période de transition entre des taux très bas et des taux élevés est délicate à gérer pour le secteur une partie des portefeuilles obligataires sont depuis deux ans en moins-values latentes (le cours des obligations déjà émises diminue lorsque les taux remontent). Mais le pire est peut-être passé, car les taux d'intérêt à long terme ne grimpent plus ; ils ont même tendance à baisser.

« Tant que les taux d'intérêt restent aux niveaux actuels, les assureurs n'auront pas de problèmes majeurs, assure Guillaume Leroy, actuaire associé chez Prim'act. Pour sortir de cette phase difficile et face à la concurrence de produits d'épargne de court terme, ils cherchent aujourd'hui à attirer davantage d'épargne qu'ils pourront investir sur des obligations mieux rémunérées.»

Cette stratégie doit leur permettre d'améliorer progressivement et naturellement (sans puiser dans les réserves) le rendement obligataire des fonds en euros. Ce qui est capital pour collecter et ne plus être en moins-values latentes. Le contexte est propice, avant le léger repli attendu des taux. « Ils ont trois à six mois pour se constituer des réserves pour investir sur le marché obligataire », explique Benoist Lombard, président de Maison Laplace, le family office de Crystal.

  • Consultez l'article dans son intégralité : lefigaro.fr
Lire aussi
 
19 février 2024

Une stratégie patrimoniale à bien maîtriser

Transmettre, protéger et faire fructifier. Dans ce cas pratique, les trois objectifs d'un chef d'entreprise imposent le respect de plusieurs préconisations.

18 janvier 2024

Optimisez vos gains avec les placements garantis

ÉPARGNE - Moins pertinent ces dernières années, placer son épargne dans des produits au capital garanti a de nouveau du sens dans le contexte de taux élevés actuel. Nos conseils pour répartir au mieux vos économies.

31 décembre 2023

Immobilier : quatre segments encore porteurs si vous souhaitez investir

L'immobilier continue d'offrir des opportunités intéressantes. Zoom sur quatre stratégies déployées par des sociétés de gestion.

7 décembre 2023

Immobilier : Des opportunités réelles mais limitées

Article Paris Match : "Les taux de crédit ont connu une nette remontée cette année. Mais les prix de la pierre n’ont jamais connu d’ajustement aussi important. Tour d’horizon des postures à adopter et des occasions susceptibles de se présenter."

14 novembre 2023

Plan d’épargne-retraite : un succès à confirmer

Le PER fête ses quatre ans en fanfare, avec 7,4 millions de plans ouverts et près de 85 milliards d’euros collectés. Il reste toutefois encore beaucoup à faire pour mieux l’utiliser.

14 novembre 2023

Les atouts du PER en cas de transmission

Si vous n’utilisez pas les capitaux logés dans votre plan d'épargne-retraite, ils seront transmis : la fiscalité lors du décès peut s'avérer avantageuse dans certains cas.