25 septembre 2023

Les ETI face à un triple défi

Dans un contexte de crise internationale — sanitaire hier ; géopolitique et énergétique aujourd’hui —, les entreprises de taille intermédiaire (ETI) françaises doivent faire face à un triple impératif de transformation — numérique, vie au travail et environnement.Sont-elles en ordre de bataille ? Vraiment conscientes des enjeux à venir ? Quels moyens ont-elles engagé pour y répondre ? Premier enseignement de notre baromètre « Future Ready » : dirigeants et collaborateurs sont alignés quant à la nécessité de relever ces défis.

Pour autant, si la révolution numérique est bien intégrée, l’Intelligence Artificielle (IA) n’est pas encore considérée comme une priorité, résistance au changement oblige.De même, si la transition environnementale est en marche, les objectifs à atteindre en matière de réduction des émissions restent à définir de façon précise. Quant à la raison d’être, gage d’engagement collectif auquel les collaborateurs sont sensibles, même définie, sa diffusion reste partielle au sein des ETI.

Pour réaliser la 5e édition de ce baromètre, EY et Seven2, avec le soutien du METI (Mouvement des entreprises de taille intermédiaire) et de Gilles Babinet, co-président du Conseil national du numérique, ont mandaté OpinonWay.L’institut d’études a interrogé 150 dirigeants et 1 000 collaborateurs d’ETI quant à leurs convictions relatives aux trois dynamiques de transformation qui conditionnent la durabilité des entreprises françaises :

  • Numérique : Comment faire de cette transformation un atout compétitif ?
  • Talents : Comment faire évoluer son organisation du travail pour répondre aux (nouvelles) attentes de ses collaborateurs et répondre aux difficultés de recrutement ?
  • L’environnement : Comment trouver les bonnes solutions pour faire en sorte que la France atteigne son objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050 et en faire un atout compétitif ?

L’objectif de ce baromètre ? Donner aux ETI une grille de lecture à la triple dimension stratégique — numérique, talents et environnement —, à même de les aider à s’orienter et à réussir dans le monde d’aujourd’hui et de demain.

-> Lire l'article

Lire aussi
 
19 avril 2024

Sportifs et CGP, une équipe gagnante

Carrière courte, revenus avec de fortes variations, risques d'interruption de la pratique... les problématiques des sportifs professionnels sont spécifiques. Des cabinets spécialisés, souvent créés par d'anciens athlètes, leur apportent un accompagnement à 360° pour préparer leur deuxième vie.

10 avril 2024

JC Faixo (Laplace) : « Notre travail, c'est développer et pérenniser le patrimoine »

Connu comme le loup blanc mais discret. Ce Toulousain de 58 ans est actif à Barcelone depuis bientôt 20 ans, où il s'est spécialisé dans le conseil en gestion de patrimoine pour expatriés français.

5 avril 2024

Dette privée : entre diversification et rendement

La dette privée est souvent citée comme le segment du non-coté à privilégier en 2024, aux côtés des stratégies de secondaire. Avec une offre adaptée qui émerge, notamment en unités de compte, la clientèle privée peut désormais profiter, dans une optique de diversification, du couple rendement-risque attractif de la classe d’actifs.

22 mars 2024

Benoist Lombard : «Le point fondamental du texte adopté est la poursuite du commissionnement»

Le dirigeant de Laplace revient sur le texte RIS qui vient d'être adopté par la Commission ECON à Bruxelles.

20 mars 2024

Frédéric Fouret, de l’envol à l’OL à une belle gestion de carrière

Frédéric Fouret a porté le maillot de l'OL au milieu des années 1990. Après une belle carrière professionnelle, il a réussi sa reconversion, au sein des équipes Laplace Sport.

28 février 2024

« Donner la possibilité aux Tunisiens et aux Franco-Tunisiens résidant en Tunisie de gérer leurs avoirs étrangers, en accord avec la BCT »

Dans une interview accordée à l'Economiste Maghrébin, le directeur Laplace Afrique, base en Tunisie, Laurent Caizergues, revient sur ses missions d'accompagnement de la clientèle française et binationale, en particulier pour tirer le meilleur profit de ses avoirs en devises étrangères. Dans cet entretien, il évoque également les conditions à réunir pour assurer l'échange automatique d'informations et les personnes pouvant être intéressées par cette démarche.