23 mai 2024

Article "Dogfinance" : Découvrez le témoignage de Benjamin Diosdado, Responsable Middle Office Financier chez Laplace.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Benjamin Diosdado, je suis responsable du middle office financier chez Laplace depuis le 1er janvier 2020 et dans l'entreprise depuis septembre 2017.

Quel est votre parcours (formation) ?

J'ai effectué un BTS NRC en alternance chez Bnp Baribas et une licence professionnelle Banque et Assurance au Crédit Agricole.

Quel est votre métier ?

Notre métier de gestionnaire middle office est une fonction support dans l'entreprise, nous sommes le relai entre le réseau (agences et CGP) et nos fournisseurs de contrats. Nous intervenons en amont des souscriptions ainsi qu'après et pendant toute la vie du contrat. Nous sommes les garants du respect des procédures, de l'application du devoir de conseil client et du traitement des opérations, toujours dans l'intérêt de nos clients.

Quelles sont les compétences nécessaires pour évoluer dans ce métier / domaine ?

Je dirais avoir une relation client, car même si au middle office, nous n'avons pas de contact direct avec eux, cette compétence est importante !

Quelle formation doit-on suivre si l'on souhaite faire ce métier ?

Il y a plusieurs formations possibles à suivre pour faire ce métier : le domaine bancaire, de l'assurance, de la gestion de PME, du droit par exemple. Finalement, une grande curiosité intellectuelle et un bon relationnel peuvent être suffisants pour devenir un bon gestionnaire.

Quelles sont les qualités nécessaires ?

Les qualités nécessaires : être motivé et positif au quotidien, avoir un bon relationnel quel que soit l'interlocuteur en face. Être rigoureux, polyvalent et organisé.

Quel est votre quotidien en tant que responsable au sein de votre entreprise ?

Mon quotidien est rythmé entre notre métier de gestionnaire et de responsable. C'est-à-dire, la création et mise à jour de guides pour accompagner le réseau, le contrôle des souscriptions et de l'origine des fonds, le contrôle du devoir de conseil, la facturation, le pilotage des campagnes de produits structurés, du management.

Qu'est-ce qui fait un bon gestionnaire selon vous ?

Il y a plusieurs points qui font un bon gestionnaire. Avec de la relation, et vouloir traiter le dossier ou la demande de la meilleure façon possible.

Lire aussi
 
18 juin 2024

Article Les Echos - « Législatives : les épargnants inquiets de la future politique fiscale »

« La première question que les clients nous posent, c'est de savoir s'ils sont concernés » par les mesures des différents programmes. Benoist Lombard, président de Maison Laplace, société de gestion de patrimoine et family office, confie que l'instabilité politique « interroge » nombre de ses clients [...]

3 juin 2024

Article Les Echos - « Fonds et CGP, l'attelage de la démocratisation »

« Fort de cette expérience, nous avons décidé de faire structurer notre propre fonds de fonds pour équiper une clientèle plus large au sein de contrats d'assurance-vie de droit français avec les solutions que nous avions proposées aux plus fortunés, explique Bertrand Rabot, directeur de l'offre chez Laplace, le pôle gestion privée du groupe Crystal » [...]

23 mai 2024

Article Les Echos - « Placements : pièges et atouts de la conversion d’un capital en rente »

En dépit de son caractère sécurisant et malgré l'allongement de la durée de vie, la rente viagère peine à convaincre les épargnants de sa valeur ajoutée. Non sans raison. […]

22 mai 2024

Article de l’AGEFI – « La baisse des taux en embuscade ». Entretien avec Benoist LOMBARD, président de Maison Laplace

« Il est possible d’obtenir des taux proches de 5 % pour des dépôts à terme libellés en dollars mais il faut alors accepter un risque sur la devise » estime Benoist LOMBARD […]

22 mai 2024

Article Les Echos : “ Placements après 50 ans : les nouvelles priorités des seniors “

Jouer la montre pour consolider ses finances… Le concept peut sembler quelque peu incongru lorsque l'on approche de l'âge de la retraite. Pourtant, il se révèle plus pertinent que jamais à l'aune de l'espérance de vie qui pousse à diversifier ses placements en fonction de ses objectifs patrimoniaux bien au-delà de 50 ans [...]

22 mai 2024

Article Les Echos : « Assurance-vie, PEA, PER, tontine : quels placements pour les seniors ? »

Les enveloppes protectrices ne manquent pas pour, à l'orée de la retraite, peaufiner une stratégie d'épargne multiprojet qui se révélera d'autant plus efficace que l'on aura su tirer le meilleur parti de chacune d'entre elles. Comment faire les bons arbitrages pour ne pas regretter ses choix ? […]