Publié le 18 janvier 2024

Optimisez vos gains avec les placements garantis

Article Mieux Vivre Votre Argent
Par Anaïs Trébaul
Source, Les Echos investir - Mieux Vivre Votre Argent

Moins pertinent ces dernières années, placer son épargne dans des produits au capital garanti a de nouveau du sens dans le contexte de taux élevés actuel. Nos conseils pour répartir au mieux vos économies.

Gagner de l’argent sans prendre de risque (ou presque) ? Oui, c’est de nouveau possible depuis quelques mois ! Après dix ans de taux proches de zéro, voire négatifs, la Banque centrale européenne (BCE), a procédé à dix augmentations consécutives de ses taux directeurs en l’espace de quatorze mois, entre juillet 2022 et septembre 2023. Pendant cette période, le taux nération des dépôts (principal taux directeur), passé de -0,50 % à + 4 %.

Cette progression n’est pas sans répercussion sur le rendement de vos comptes d’épargne. «Si le taux du livret A et des autres supports réglementés (LEP, LDDS, livret Jeune) repose en partie sur le niveau de l’inflation, son calcul dépend aussi du taux auquel les banques se prêtent entre elles quotidiennement (taux Ester), qui est fortement lié aux taux de la BCE, explique Benoist Lombard, président de Maison Laplace. Même chose pour la rémunération des comptes à terme et des livrets non réglementés. » En France, le taux moyen des dépôts bancaires des particuliers est ainsi passé de 1,17 % en novembre 2022, à 1,83 % en novembre 2023, selon les derniers chiffres de la Banque de France. De quoi susciter de nouveau l’intérêt des épargnants, toujours à la recherche de placements peu risqués.

 Mais pour en profiter au mieux, encore faut-il choisir le bon produit. Car si, pour l’instant, la BCE a décidé de ne pas de rémuest ainsi faire évoluer ses taux directeurs, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a indiqué mi décembre que «le prochain mouvement de la BCE sera, sauf surprise, une baisse». Une annonce prise en compte par les marchés, puisque le taux interbancaire à 12 mois a reculé, passant de 4,057 % le 27 novembre à 3,616 % le 8 janvier. De même, le coupon des obligations d’Etat à 10 ans, qui reflète les anticipations de baisse des taux des investisseurs, s’établissait à 2,7 % le 8 janvier, alors qu’il avait dépassé 3,5 % dans le courant du mois d’octobre.

Conséquence de cette situation, la rémunération de certains produits d’épargne commence à baisser légèrement. Une tendance qui pourrait se poursuivre dans les prochaines semaines. «Depuis un mois, nous faisons face à une correction des taux assez brutale, remarque Xavier Prin, directeur marketing et communication de BoursoBank. Placer son capital dans un produit avec un taux garanti pour les mois à venir devient donc une stratégie-clé. » Voici, dans ce contexte, nos conseils pour optimiser vos rendements. [...]

Article Mieux Vivre Votre Argent
Par Anaïs Trébaul
Source, Les Echos Investir - Mieux Vivre Votre Argent

A lire dans la même catégorie
 
10 juillet 2024

[…] « Le rendement dépend des résultats sociaux de l'entité émettrice après l'arrêté des comptes », indique Benoist Lombard, président de Maison Laplace et directeur général adjoint du groupe de gestion privée Crystal. […]

8 juillet 2024

[…] Pour l'international de rugby, Alexandre Menini, 40 ans, la fin de carrière récente en 2019 s'est enchainée sur une brillante reconversion […]

8 juillet 2024

[…] Laplace Sport est spécialisée dans la gestion de patrimoine des sportifs de haut niveau. Lionel Sarrut et Fabrice Mariani, deux anciens footballeurs conseillent, à travers Laplace Sport, ces sportifs professionnels.

2 juillet 2024

[…] « Cette réforme est dommageable pour les propriétaires d'un logement meublé de tourisme non classé qui n'ont pas suffisamment de charges pour basculer vers le régime réel », estime Mélanie Collu, directrice de l'ingénierie patrimoniale chez Crystal. […]

24 juin 2024

[...] Le climat est anxiogène, et nos clients se posent beaucoup de questions en raison de la possible victoire de deux blocs suscep­tibles de modifier en profondeur l’organisation fiscale, et vraisemblablement de creuser les déficits publics. Ils se demandent qui paiera. Il faut remettre les choses en perspective [...]