7 avril 2023

POURQUOI LE RALENTISSEMENT ÉCONOMIQUE US EST UNE BONNE NOUVELLE…

En d’autres temps, les données économiques publiées cette semaine outre-Atlantique auraient pu inquiéter davantage les observateurs. Pourtant, ces indicateurs mal orientés sont aujourd’hui analysés avec bien plus de nuances dans les salles de marché. Pourquoi ? Car la Fed pourrait, à la faveur de ce ralentissement économique qui se profile, être sur le point de gagner son périlleux combat contre l’inflation !

Deux des trois bastions de la résilience économique américaine (marché du travail et activité dans le tertiaire) sont en train de « tomber ». Le recul de l’indice ISM des services à 51,2 en mars (contre 55,1 en février) traduit en effet un ralentissement de la demande… et donc de l’activité économique.

Il convient cependant de rappeler que l’indice en question évolue toujours au-dessus du seuil fatidique de 50 points, au-delà duquel l’activité se situe en territoire d’expansion. Un ralentissement tout de même bienvenu pour la Fed afin de réduire les tensions inflationnistes.

L’enquête ADP* publiée hier a également confirmé la tendance d’une perte de vitesse du marché de l’emploi largement souhaitée par la Banque centrale, avec une diminution des créations d’emplois non agricoles (145k en mars vs 200k attendus et 261k le mois précédent).

Dans ce contexte, les investisseurs continuent de parier contre la Banque centrale américaine : les contrats à terme laissaient même en début de semaine présager une baisse de taux de 75 points d’ici la fin de l’année ! Les mauvaises statistiques sont passées par là… et les investisseurs ont ajusté en conséquence leurs prévisions de baisse à 100 points d’ici la fin 2023 !

Qui de la Fed (qui maintient un discours restrictif pour le moment) ou des investisseurs remportera le « combat » ? Rappelons que la normalisation des prix et des salaires reste tout de même progressive et que le calendrier des banquiers centraux le sera peut-être aussi, contrairement à ce qu’anticipe le consensus. A suivre…

*Enquête ADP : une enquête mensuelle sur l’emploi aux Etats-Unis réalisée par l’ADP Research Institute, qui analyse l’emploi non agricole du pays à l’exclusion des emplois publics. Cette enquête est généralement publiée en amont des « Non Farm Payrolls », les chiffres mensuels de l’emploi publiés par le ministère américain du Travail le premier vendredi de chaque mois.