1 mars 2024

Article Investissement Conseils
Source, Investissement Conseils

Crystal va racheter Primonial Ingénierie et Développement

Crystal a annoncé être entré en négociations exclusives avec le groupe Primonial pour l’acquisition, d’ici à la fin du deuxième trimestre 2024, de Primonial Ingénierie et Développement dirigé par Rachel de Valicourt et qui compte 12,1 milliards d’euros d’encours (9,1 milliards d’euros en BtoB et 3 milliards d’euros en BtoC).


A l'issue de cette opération (la vingt-quatrième depuis 2021 et l’entrée de Seven2 à son capital!), le groupe présidé et fondé par Bruno Narchal cumulerait ainsi 21 milliards d’euros d’encours et équilibrerait ses activités entre clientèle directe et clientèle intermédiée, avec 12 milliards d’euros en BtoC et 9 milliards d’euros en BtoB. L’ensemble représenterait alors un chiffre d’affaires de 280 millions d’euros et plus de neuf cents collaborateurs.

«Cette opération nous tenait particulièrement à cœur, s’est félicité Bruno Narchal, puisque tant Crystal que Primonial Ingénierie et Développement (PID) se sont développés autour du conseil patrimonial. En effet, PID est issu de Patrimoine Management & Associés puis s’est fortement développé sur le métier de l'intermédiation avec Primonial Solutions. Les synergies entre nos deux entités sont importantes. Ce rapprochement fait de Crystal le leader dans son secteur, toujours indépendant et en architecture ouverte. Au-delà de l’encours global de nos deux structures, c 'est surtout la dynamique de nos collectes qui est significative, avec 5 milliards d’euros collectés l’an passé, 2 milliards d’euros en BtoC et 3 milliards d’euros en BtoB. Nos expériences passées ont été l’occasion de démontrer que nous savions intégrer des structures. Nous utiliserons donc la même méthodologie qui consiste à prendre le temps d'observer, d’écouter les équipes en place pour progressivement remettre l’ensemble dans une dynamique de croissance. Nous savons nous appuyer sur les équipes en place pour asseoir notre développement. » L’an passé, le groupe a en effet enregistré une croissance de sa collecte de 10 %.

Crystal va ainsi renforcer son activité de gestion privée : les équipes salariées de Primonial Gestion Privée vont se Vancayezeele, le président cher progressivement de celles de Laplace.

Parallèlement, la structure donne un coup de boost à son activité BtoB avec Primonial Solutions qui compte mille trois cents partenaires actifs, mais aussi l’Office by Primonial qui accompagne environ cent-cinquante cabinets affiliés. Point important: Crystal conserve la marque Primonial dans son giron. La structure va ainsi pouvoir élargir son offre en matière de pierre-papier, contrats d’assurance-vie (Sérénité Pierre, Target-t-, Link Vie, PrimoPER...),produits structurés (avec la réunion de Zenith Capital et de DS IS), conseil en allocation d’actifs (Primonial Portfolio Solutions)... «Cette opération est l’opportunité parfaite d’accélérer sur notre offre en BtoB qui était naissante avec Zenith Investment Solutions, confie Jean-Maximilien Vancayezeele, directeur général de Crystal. Nous considérons d’ailleurs qu’il est actuellement opportun de s'appuyer sur une plate-forme assurantielle, tant ces enveloppes d’investissement sont au centre du schéma de l'épargne en France. Avoir une gamme propre permet de protéger nos encours et nos innovations, à l'heure où les référencements d’unités de compte sont de plus en plus difficiles, mais aussi pour opérer au travers de mandats d’arbitrage. »

D’un point de vue digital, Bruno Narchal précise : «Les avancées technologiques de chacune des entités sont parfaitement complémentaires, Primonial ayant conçu des outils que nous n'avions pas encore développés au sein de Kwarxio, notre Fin-Tech, et inversement ».

Si cette opération d’envergure va demander un temps d’intégration des équipes et un travail sur les marques, Crystal entend poursuivre ses opérations de croissance externe - toujours avec le soutien du fonds Mid Market de Seven2, mais aussi du groupe Ofi et de 123 IM - sur des cabinets de gestion de patrimoine (notamment en outre-mer et pour parfaire son maillage territorial) et compte, à terme, se positionner en dehors de nos frontières. «Faire de la croissance externe fait partie de notre ADN », conclut Bruno Narchal.

Lire aussi
 
19 avril 2024

Sportifs et CGP, une équipe gagnante

Carrière courte, revenus avec de fortes variations, risques d'interruption de la pratique... les problématiques des sportifs professionnels sont spécifiques. Des cabinets spécialisés, souvent créés par d'anciens athlètes, leur apportent un accompagnement à 360° pour préparer leur deuxième vie.

10 avril 2024

JC Faixo (Laplace) : « Notre travail, c'est développer et pérenniser le patrimoine »

Connu comme le loup blanc mais discret. Ce Toulousain de 58 ans est actif à Barcelone depuis bientôt 20 ans, où il s'est spécialisé dans le conseil en gestion de patrimoine pour expatriés français.

5 avril 2024

Dette privée : entre diversification et rendement

La dette privée est souvent citée comme le segment du non-coté à privilégier en 2024, aux côtés des stratégies de secondaire. Avec une offre adaptée qui émerge, notamment en unités de compte, la clientèle privée peut désormais profiter, dans une optique de diversification, du couple rendement-risque attractif de la classe d’actifs.

22 mars 2024

Benoist Lombard : «Le point fondamental du texte adopté est la poursuite du commissionnement»

Le dirigeant de Laplace revient sur le texte RIS qui vient d'être adopté par la Commission ECON à Bruxelles.

20 mars 2024

Frédéric Fouret, de l’envol à l’OL à une belle gestion de carrière

Frédéric Fouret a porté le maillot de l'OL au milieu des années 1990. Après une belle carrière professionnelle, il a réussi sa reconversion, au sein des équipes Laplace Sport.

28 février 2024

« Donner la possibilité aux Tunisiens et aux Franco-Tunisiens résidant en Tunisie de gérer leurs avoirs étrangers, en accord avec la BCT »

Dans une interview accordée à l'Economiste Maghrébin, le directeur Laplace Afrique, base en Tunisie, Laurent Caizergues, revient sur ses missions d'accompagnement de la clientèle française et binationale, en particulier pour tirer le meilleur profit de ses avoirs en devises étrangères. Dans cet entretien, il évoque également les conditions à réunir pour assurer l'échange automatique d'informations et les personnes pouvant être intéressées par cette démarche.