6 février 2024

Crystal met la main sur la distribution de Primonial

Article Citywire
Par Jérémie Gatignol
Source, Citywire

L’opération va créer le plus gros acteur de la gestion de patrimoine en France avec quelque 21 milliards d’euros d’actifs conseillés ou gérés.

Cette fois l’affaire est conclue ! Le groupe Crystal a annoncé mardi 6 février être entré en négociations exclusives avec Primonial afin d’acquérir son pôle de distribution. L’opération va créer le plus gros acteur de la gestion de patrimoine en France avec quelque 21 milliards d’euros d’actifs conseillés ou gérés.

Ils étaient deux encore en lice. C’est finalement Crystal qui a eu le dernier mot face à Sienna Private Equity. Le groupe met la main sur Primonial Ingenierie & Développement (PID), qui regroupe les différentes marques de distribution de produits d’épargne de Primonial (1).

La vente à la découpe de ce qui était l’un des plus gros acteurs indépendants de la gestion de patrimoine et d’actifs en France est quasi achevée. Subsiste encore la partie immobilière, qui a toujours été le fer de lance de la structure.

L’opération réalisée par Crystal est majeure puisqu’elle lui permet d’au moins doubler de taille dans tous les secteurs. Côté collaborateurs d’abord, avec 470 personnes qui rejoignent les 440 de Crystal, pour un total de 910 personnes dont 280 conseillers en gestion de patrimoine (CGP). Sur les encours ensuite, avec 12,2 milliards d’euros en provenance de Primonial (3,1 milliards en BtoC et 9,1 milliards en BtoB) qui s’agrègent au plus de 8,4 milliards de Crystal. Sur le chiffre d’affaires et la collecte enfin, avec un chiffre d’affaires qui dépassera désormais les 280 millions d’euros annuels et une collecte à plus de 2 milliards d’euros sur la partie BtoC et 5 milliards au global.

Leader du marché

L’acquisition propulse Crystal à la première place des groupes de gestion de patrimoine en France, devançant la fusion Cyrus-Herez et Astoria Finance.

«Au-delà des chiffres, c’est surtout la réunion de deux entreprises avec un ADN identique, pour un projet de croissance et de développement», a expliqué à la rédaction de Citywire France Jean-Maximilien Vancayezeele, directeur général du groupe Crystal.

Le dirigeant, accompagné de Bruno Narchal, président de Crystal et Benoist Lombard, directeur général délégué, a également mis en avant la plateforme BtoB de Primonial. «On oublie trop souvent son importance avec 1.300 conseillers indépendants actifs, qui offriront une belle caisse de résonance aux produits de notre marque Zenith», a-t-il souligné, précisant que le pôle BtoB du groupe détiendra après l’opération un tiers de part de marché.

C’est d’ailleurs sur cette activité que la mise en commun des forces sera la plus rapide, avec la combinaison des marques Zenith et Primonial. «La partie BtoC prendra plus de temps, et les deux entités resteront distinctes avant des rapprochements petit à petit», renseigne Bruno Narchal.

La marque Primonial sera conservée aux côtés des marques Laplace, Zenith et Crystal, l’identité globale du groupe.

Un rapprochement, pas une absorption

«C’est très important de respecter les organisations et les personnes. Notre priorité sera d’aller à la rencontre des équipes, de comprendre leur fonctionnement et que d’ici un an, chacun se sente pleinement intégré dans le groupe», a insisté Bruno Narchal.

Les trois dirigeants se sont longuement arrêtés sur cette notion de respect, parlant de rapprochement plutôt que d’absorption, et louant le management de Stéphane Vidal. Ce dernier restera bien sûr du côté de la holding de Primonial et du pôle immobilier mais participera activement à cette transition. «Avec ce projet, nous faisons le choix de rapprocher notre activité de conseil et distribution de solutions de placement d’un groupe entrepreneurial de belle renommée, en forte croissance. Je suis extrêmement fier du chemin parcouru par l’ensemble des équipes tout au long de ces années», a-t-il réagi dans un communiqué.

«On parle de consolidation justement parce que l’idée est de rendre nos bases plus solides et de faire avancer le groupe et la profession», a souligné pour sa part Benoist Lombard.

La gouvernance de Primonial Ingénierie & Développement, comme celle de DS-IS, restera inchangée et sera renforcée pour les fonctions «support» par des dirigeants expérimentés venant de la holding du groupe Crystal.

L’opération elle-même prend la forme d’un LBO réalisé par la holding du groupe Crystal, avec le soutien de son actionnaire majoritaire Seven2. L’objectif du groupe est de finaliser l’acquisition de 100% du capital de PID d’ici à la fin du 2e trimestre 2024.

La répartition capitalistique du groupe Crystal à l’issue de l’opération restera inchangée avec 35% du capital détenus par le management et les associés de Crystal, une majorité par Seven2 et le solde par OFI Invest et 123 IM.  

Accélération de la consolidation

Cette acquisition majeure est une nouvelle manifestation de la seconde phase de concentration, qui devrait s’accélérer selon les trois dirigeants. Ils l’avaient déjà annoncé dans nos colonnes en septembre dernier, quelques mois avant le début des grandes manœuvres. 

Et maintenant, la suite ? S’il faudra du temps pour digérer cette opération, Crystal n’a pas dit son dernier mot et regarde toujours les opportunités du marché. «Nous sommes toujours intéressés par des cibles plus petites, si elles viennent compléter nos compétences ou notre maillage territorial», indique le président de Crystal.

Le groupe pose aussi un regard attentif sur de plus grosses opérations, qui ne tarderont pas à arriver sur le marché. «D’ici deux ans, plusieurs opérations réalisées par des fonds arriveront à maturité. Cela va offrir des opportunités intéressantes pour les industriels du secteur. Nous serons systématiquement sur ces dossiers, si les groupes en vente correspondent à notre ADN», annonce Jean-Maximilien Vancayezeele.

Si les trois dernières années ont été marquées par l’arrivée massive des fonds de capital-investissement, les trois suivantes le seront d’une autre empreinte. Les dirigeants s’attendent à ce que les prochaines opérations soient effectuées par des industriels, soutenus par des fonds, plutôt que des fonds seuls. L’avenir dira s’ils ont raison, mais la seconde phase qu’ils avaient annoncée il y a quelques mois est en tout cas bien engagée.

(1)Le périmètre de cette opération comprend l’ensemble des activités de distribution BtoC et BtoBtoC ainsi que les activités de courtage en produits structurés (DS Investment Solutions), les services siège et supports dédiés.

Article Citywire
Par Jérémie Gatignol
Source, Citywire

Lire aussi
 
23 mai 2024

Article Les Echos - « Placements : pièges et atouts de la conversion d’un capital en rente »

En dépit de son caractère sécurisant et malgré l'allongement de la durée de vie, la rente viagère peine à convaincre les épargnants de sa valeur ajoutée. Non sans raison. […]

22 mai 2024

Article de l’AGEFI – « La baisse des taux en embuscade ». Entretien avec Benoist LOMBARD, président de Maison Laplace

« Il est possible d’obtenir des taux proches de 5 % pour des dépôts à terme libellés en dollars mais il faut alors accepter un risque sur la devise » estime Benoist LOMBARD […]

22 mai 2024

Article Les Echos : “ Placements après 50 ans : les nouvelles priorités des seniors “

Jouer la montre pour consolider ses finances… Le concept peut sembler quelque peu incongru lorsque l'on approche de l'âge de la retraite. Pourtant, il se révèle plus pertinent que jamais à l'aune de l'espérance de vie qui pousse à diversifier ses placements en fonction de ses objectifs patrimoniaux bien au-delà de 50 ans [...]

22 mai 2024

Article Les Echos : « Assurance-vie, PEA, PER, tontine : quels placements pour les seniors ? »

Les enveloppes protectrices ne manquent pas pour, à l'orée de la retraite, peaufiner une stratégie d'épargne multiprojet qui se révélera d'autant plus efficace que l'on aura su tirer le meilleur parti de chacune d'entre elles. Comment faire les bons arbitrages pour ne pas regretter ses choix ? […]

21 mai 2024

Article de l'ÉCOnomie Polynésienne

En 2023, Crystal Finance Polynésie est devenu Laplace Polynésie . Rencontre avec Françoise SYX, Directrice Régionale de Laplace en Polynésie […]

17 mai 2024

Article de presse Laplace Polynésie : Immobilier

Conservant sa place singulière dans le patrimoine des ménages français, le secteur de l’immobilier s’adapte au nouveau contexte financier et économique […]