Categories
ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES

Laplace de l’info semaine n°46

L’actualité hebdomadaire en un clic : Républicains et démocrates vont bien cohabiter, la géopolitique de retour dans les salles de marché…

RÉPUBLICAINS ET DÉMOCRATES VONT BIEN COHABITER


Sans surprise, les Républicains ont bien remporté le dernier siège nécessaire à l’obtention d’une majorité à la Chambre des Représentants dans le cadre des élections de mi-mandat qui se sont tenues en début de mois.

La cohabitation au Congrès aura donc bien lieu ! Quelles seront les conséquences pour les marchés, notamment en termes de maîtrise de l’inflation et donc de politique monétaire ? Nombre d’économistes considèrent les dépenses prônées par l’administration Biden comme étant inflationnistes.

Le partage du pouvoir qui se dessine est donc accueilli avec une certaine bienveillance par les investisseurs. Les négociations budgétaires notamment liées au relèvement du plafond de la dette (véritable arlésienne des marchés financiers depuis plus de dix ans) s’annoncent une nouvelle fois spectaculaires !

La Fed voit également sa position simplifiée par cette évolution du pouvoir, tant la baisse probable des dépenses budgétaires est susceptible de diminuer la nécessité de durcir davantage la politique monétaire. Les marchés obligataires ont d’ailleurs semblé confirmer ce nouvel état de fait, puisque les rendements ont amplifié leur mouvement de détente sur cette nouvelle : le taux à 10 ans américain est ainsi repassé sous le seuil des 4% depuis l’annonce des résultats de l’élection.

Une bonne nouvelle qui n’est pas arrivée seule pour la Fed puisque de nouveaux signaux de ralentissement économique se sont matérialisés cette semaine (la Banque centrale souhaite calmer la surchauffe économique dans sa lutte prioritaire contre l’inflation). Surtout, la publication mardi dernier de l’indicateur des prix à la production est venu confirmer le mouvement d’inflexion constaté jeudi dernier sur les prix à la consommation.

Les mises en chantier et les permis de construire aux États-Unis pour le mois d’octobre sont par ailleurs ressortis en deçà des attentes de marché. Les mises en chantier se sont établies au rythme de 1,425 million d’unités, contre 1,41 million de consensus et 1,488 million un mois plus tôt (lecture révisée).

Les permis sont de leurs côtés ressortis sur un rythme de 1,526 million d’unités… contre 1,51 million estimés par les analystes (et 1,564 million un mois auparavant).

LA GÉOPOLITIQUE DE RETOUR DANS LES SALLES DE MARCHÉ ?

Si concentrés sur l’inflation, les investisseurs se sont désintéressés ces dernières semaines d’une de leurs principales préoccupations de début d’année.

Le premier missile tombé sur un pays de l’OTAN, la Pologne, depuis le début du conflit a remis cette thématique au centre des préoccupations. Les premières informations laissaient en effet croire à une escalade orchestrée par Moscou… Un scénario qui aurait probablement eu de
lourdes conséquences, y compris économiques.

Finalement, la réaction des marchés financiers fut limitée… puisque le risque d’un conflit qui deviendrait mondial semble écarté. Bien sûr, cette situation géopolitique ô combien complexe constitue toujours à moyen terme un facteur de risque, notamment en ce qui concerne les approvisionnements énergétiques…

Les pays membres de l’OTAN ont indiqué que le missile tombé en Pologne provenait du système de défense antiaérien ukrainien, tandis que les Russes ont toujours démenti être à l’origine de l’attaque. Les clauses de solidarité ne seront donc pas activées (l’article 5 du Traité de Washington définit qu’une attaque contre un membre de l’Alliance doit être considéré comme une attaque contre tous les alliés).

De quoi rassurer à court terme les marchés qui n’auraient que peu apprécié un retour durable du conflit sur le devant de la scène. L’incident qui est par ailleurs intervenu durant le G20 a été l’occasion pour nombre de dirigeants du monde entier d’appeler à la fin du conflit. Américains et Chinois ont même réussi à trouver un terrain d’entente… au sujet de l’utilisation par la Russie de son arsenal
nucléaire !

Ce dossier sur lequel Joe Biden continue de sensibiliser la communauté internationale a également en effet reçu le soutien de Xi Jinping.

Source : WiseAM, société de gestion du groupe Crystal
Crédits images : Adobe Stock
Achevé de rédiger par François Jubin, le 17/11/2022 

Avertissement au lecteur : Données les plus récentes à la date de publication. Ceci est une communication publicitaire. Cet article promotionnel n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Il fait état d’analyses ou descriptions préparées par WiseAM sur la base d’informations générales et de données statistiques historiques de source publique. L’opinion exprimée ci-dessus est à jour à date de ce document et est susceptible de changer. Ces éléments sont fournis à titre indicatif et ne sauraient constituer en aucun cas une garantie de performance future. Ces analyses ou descriptions peuvent être soumises à interprétations selon les méthodes utilisées. Les analyses et/ou descriptions contenues dans cet article ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de WiseAM. Cette note ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement dans les instruments ou valeurs y figurant. Toute méthode de gestion présentée dans cet article ne constitue pas une approche exclusive et WiseAM se réserve la faculté d’utiliser toute autre méthode qu’elle jugera appropriée.

WiseAM, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le
numéro GP–11000028.

Laplace, société inscrite sur le Registre unique des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance (www.orias.fr), sous le n. 22001887 en qualité de conseiller en investissements financiers (CIF), courtier en assurance (COA), courtier en opérations de banque et services de paiement (COBSP). Activité de démarchage bancaire et financier. Activité de transaction sur immeubles et fonds de commerce, carte professionnelle N. CPI 3402 2022 000 000 026 délivrée par la CCI de Paris Ile-de-France NE PEUT RECEVOIR AUCUN FONDS, EFFET OU VALEUR. Adhérent de la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine, association agréée par l’Autorité des Marchés Financiers. Garanties financières de la compagnie MMA-IARD Assurances Mutuelles/MMA IARD, 14 boulevard Marie et Alexandre Oyon, 72030 Le Mans Cedex 9, TVA intracommunautaire n. FR17 900 504 481 00020, SAS au capital de 417 027,54 E SIREN 900 504 481 RCS de Paris.

twitterlinkedin