Categories
ACTUALITÉS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES

Laplace de l’info semaine n°03

L’actualité hebdomadaire en un clic : Le verre à moitié vide ; Reprise Chinoise et inflation…

LE VERRE À MOITIÉ VIDE


Ardemment souhaités par nombre d’économistes dans un souci de lutte contre l’inflation, les signaux de ralentissement économique US ont, semble-t-il, quelque peu préoccupé les investisseurs cette semaine.

Des statistiques économiques traduisant une contraction de l’activité plus importante que prévu aux Etats-Unis (chute de la production industrielle et des ventes au détail en décembre) ont en effet provoqué un léger regain d’aversion pour le risque des investisseurs… alors même que ces mêmes statistiques laissent espérer une réduction plus rapide des tensions inflationnistes.

Rappelons que les investisseurs attendent de pied ferme tout signal d’un ralentissement du durcissement monétaire de la Banque centrale… Le ralentissement économique en cours renforce à l’évidence ce scénario, les analystes les plus optimistes espérant même désormais un virage à 180° de la politique monétaire pour l’été !

Les banquiers centraux sont rapidement montés au créneau pour doucher ces espoirs. Plusieurs membres de l’institution ont en effet rappelé que le travail n’était pas encore accompli pour la Fed et ont plaidé pour davantage de hausses de taux directeurs afin de porter ces derniers au-dessus de 5%.

A l’évidence, les opérateurs ont accueilli avec un certain scepticisme ces déclarations « hawkish » si l’on regarde les mouvements sur le marché obligataire et la détente des taux souverains. Le 10 ans US se traite ainsi ce matin autour de 3,3%… après avoir tutoyé les 4,2% lors du dernier trimestre 2022.

A suivre…

REPRISE CHINOISE ET INFLATION


Si le réveil de la Chine se dessine pour 2023, l’Empire du Milieu a également publié les chiffres du PIB pour le 4ème trimestre 2022, qui fut placé sous le signe de la réouverture… et donc de la fin de la politique « zéro-Covid ».

Sur la période, le pays a toutefois dû faire face à une résurgence des contaminations qui a poussé nombre de citoyens à rester chez eux… mais également les entreprises à réduire leur activité. La croissance du PIB au titre de l’année 2022, bien que décevante en relatif aux standards habituels, a de quoi faire pâlir d’envie n’importe quel dirigeant occidental puisque l’économie chinoise a progressé de 3% sur l’année civile.

Notons que le redémarrage attendu devrait ramener le PIB de 2023 proche de ses standards précédents avec des estimations allant de 4,9%… à plus de 6% ! Enfin, le pays ne subit pas les pressions inflationnistes que les économies occidentales connaissent depuis près d’un an maintenant… puisque le taux d’inflation est ressorti à 1,8% !

Le redémarrage rapide de l’économie chinoise devrait donc s’accompagner d’une croissance forte en 2023… Selon les analystes de Bloomberg Economics, celle-ci pourrait être de 5,1% sur l’année. Pour quelles conséquences en dehors des frontières chinoises ?

Une telle reprise représentera un effort logistique et commercial conséquent au niveau mondial (reprise des importations, besoins énergétiques croissants) et pourrait impacter les tensions inflationnistes déjà bien ancrées ailleurs sur la planète.

Le scénario d’une croissance de 5,1% aurait un impact haussier de 0,9 point sur l’inflation mondiale, tandis qu’une hypothèse encore plus optimiste, mais non moins crédible, de 6,3% de croissance du PIB ajouterait 1,7 point à l’inflation mondiale actuelle.

Source : WiseAM, société de gestion du groupe Crystal
Crédits images : Adobe Stock
Achevé de rédiger par François Jubin le 19/01/2023 

Avertissement au lecteur : Données les plus récentes à la date de publication. Ceci est une communication publicitaire. Cet article promotionnel n’a pas de valeur pré-contractuelle ou contractuelle. Il est remis à son destinataire à titre d’information. Il fait état d’analyses ou descriptions préparées par WiseAM sur la base d’informations générales et de données statistiques historiques de source publique. L’opinion exprimée ci-dessus est à jour à date de ce document et est susceptible de changer. Ces éléments sont fournis à titre indicatif et ne sauraient constituer en aucun cas une garantie de performance future. Ces analyses ou descriptions peuvent être soumises à interprétations selon les méthodes utilisées. Les analyses et/ou descriptions contenues dans cet article ne sauraient être interprétées comme des conseils ou recommandations de la part de WiseAM. Cette note ne constitue ni une recommandation d’achat ou de vente, ni une incitation à l’investissement dans les instruments ou valeurs y figurant. Toute méthode de gestion présentée dans cet article ne constitue pas une approche exclusive et WiseAM se réserve la faculté d’utiliser toute autre méthode qu’elle jugera appropriée.

WiseAM, société de gestion de portefeuille agréée par l’AMF sous le
numéro GP–11000028.

Laplace, société inscrite sur le Registre unique des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance (www.orias.fr), sous le n. 22001887 en qualité de conseiller en investissements financiers (CIF), courtier en assurance (COA), courtier en opérations de banque et services de paiement (COBSP). Activité de démarchage bancaire et financier. Activité de transaction sur immeubles et fonds de commerce, carte professionnelle N. CPI 3402 2022 000 000 026 délivrée par la CCI de Paris Ile-de-France NE PEUT RECEVOIR AUCUN FONDS, EFFET OU VALEUR. Adhérent de la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine, association agréée par l’Autorité des Marchés Financiers. Garanties financières de la compagnie MMA-IARD Assurances Mutuelles/MMA IARD, 14 boulevard Marie et Alexandre Oyon, 72030 Le Mans Cedex 9, TVA intracommunautaire n. FR17 900 504 481 00020, SAS au capital de 417 027,54 E SIREN 900 504 481 RCS de Paris.

twitterlinkedin